Home >> Arts et culture >> YAKO : Le nouveau bébé de la chorale A.D enseigne la vie religieuse

YAKO : Le nouveau bébé de la chorale A.D enseigne la vie religieuse

 

Le dimanche 9 août 2020, a été lancé l’album « Id Peg Wenam » de la chorale de l’église des Assemblées de Dieu (A.D) de Yako. Fini d’être enregistré le 31 octobre 2019 au « Studio Vœux », implanté à Ouagadougou, c’est donc dans la cour de l’église que le lancement de l’album a eu lieu. L’album traite de la vie religieuse en particulier et de la vie en générale.

Lucien Kaboré responsable de la chorale

- Id peg wenam (Louons Dieu);

- Jérusalem paalga (Nouvelle Jérusalem).

Ce sont entre autres les titres qui composent le nouvel album de la chorale A.D de Yako. Cette gamelle mélodieuse aux huit pépites d’or est marinée de rythmes chaleureux et doux qui ne laissent aucun tympan indifférent. D’autres titres sont plus rythmés et dansants. C’est avec un tel cocktail donc que le groupe a enflammé, de leurs voix et de leurs rythmes, la foule compacte venue les découvrir et louer le Seigneur avec eux. Les fidèles et spectateurs n’ont pas marchandé leur mobilisation. Difficile de se frayer un passage. Il fallait un véritable parcours du combattant pour rejoindre le podium.  Jeunes et moins jeunes, hommes et femmes se laissaient aller à de joyeux pas de danse avec le groupe musical.

En effet, il est 22h 30mn quand les décibels des musiciens et les voix des chanteurs rompent le silence religieux de la foule. Sans attendre, l’ambiance monte d’un cran. Elle est irrésistible. Les maîtres de la scène de cette nuit : une quarantaine de jeunes filles et de garçons formant l’équipe de choristes. Devant eux, un homme, Lucien Pegdwendé Kabré, responsable régional de la chorale de Yako. Il est compositeur de plusieurs cantiques, dont huit ont été sélectionnés pour élaborer cet album. C’est une prestation digne des mégas concerts qui n’a pas laissé la foule indifférente ; dansant, criant parfois.

Les choristes

L’euphorie était à son comble, preuve que les mélomanes adhèrent à leur rythme et à leur message. Pour eux, s’agit-il par la chanson, de louer le Seigneur et d’appeler à le louer. Aussi, il s’agit ainsi d’appeler à la foi sincère au Père des cieux. Le pasteur principal qui suivait les choses, avec grande attention, n’a pas manqué de bouger parfois et même d’esquisser des pas de danse. « Tout ce que nous souhaitons, c’est que les mélomanes continuent de nous soutenir. Nous avons beaucoup à faire et on ne demande que le soutien des uns et des autres. On remercie la population d’être venue nombreuse pour nous soutenir », clame Lucien Kabré. C’est autour de minuit que la présentation de l’album a pris fin. Il faut aussi signaler que le tournage du clip vidéo a débuté le 7 août 2020 dans la ville de Yako et ses environs pour finir le 9 août, jour de lancement de l’album. L’album est disponible partout au Burkina en supports clés USB.

 

Les huit titres de l’album

 

1 - Id peg wenam (Louons Dieu);

2 - Jérusalem paalga (Nouvelle Jérusalem),

3 - Tond dika soré (on a emprunté le chemin) ;

4 - Maranata, Jésus revient bientôt ;

5 - Jésus Christ, Wenam biiga (Jésus Christ, fils de Dieu) ;

6 - Tindba Yikyan (croyants, levez-vous) ;

7 -  Yawan yaa maam yinga neemdo (cela est ma chair) ;

8 - Yik n kenin (lève-tôt et marche).

 

 

Aziz SOMTORE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.