Home >> Top News >> SANTE: Manger plus vite que les autres augmente le risque d’AVC

SANTE: Manger plus vite que les autres augmente le risque d’AVC

Les maladies cardio-vasculaires représentent la deuxième cause de mortalité dans le monde. Selon les statistiques, 62 000 personnes meurent chaque année d’AVC.

 

Qu’est-ce qu’un AVC ?

 

Un accident vasculaire cérébral est une affection qui survient suite à un problème au niveau des artères du cerveau.

 

La médecine distingue deux types d’AVC, l’AVC ischémique et l’AVC hémorragique.

 

L’AVC ischémique se manifeste par la présence d’un caillot de sang dans l’artère cérébrale, alors qu’au cours de l’AVC hémorragique, on observe une rupture de l’artère provoquée le plus souvent par l’hypertension artérielle.

Les médecins ont trouvé plusieurs causes liées à la maladie : l’alcool, la fatigue, l’alimentation, le stress, etc. Aujourd’hui, nous vous parlerons d’une nouvelle cause découverte récemment par les Japonais.

Une étude japonaise explique que les personnes qui mangent plus vite que les autres, ont un risque majoré de développer un syndrome métabolique, facteur principal de maladies cardiovasculaires comme l’AVC.

 

Cette étude a été menée par des chercheurs japonais de la Hiroshima University.

 

Loin de vouloir vous effrayer, cet article fait cas de la prévention des risques que nous courrons chaque jour par nos attitudes et habitudes.

Manger rapidement augmente considérablement le poids et entraîne aussi les maladies cardiovasculaires.

Savez-vous qu’en vous remplissant le ventre à une vitesse grand V vous développez le risque de caillot de sang dans le cœur ou dans le cerveau ?

Les chercheurs ont étudié les cas de 642 hommes et 441 femmes âgés en moyenne de 51 ans entre 2008 et 2013. Au début de l’étude, aucun des volontaires n’avait de syndrome métabolique.

Selon l’étude Interheart menée dans 52 pays, ce serait le troisième facteur de risque de maladies cardio-vasculaires, derrière le tabagisme et un taux anormal de cholestérol.

 

Source : Le net (Afrikmag)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *