Home >> Top News >> SANTE: Ces maladies qui menacent la santé des populations

SANTE: Ces maladies qui menacent la santé des populations

La saison des pluies est bien installée au Burkina Faso. Cette situation s’accompagne d’une recrudescence de certaines pathologies. Pendant l’hivernage, les populations sont sous la menace de diverses maladies comme la grippe, le paludisme, la dengue et le choléra. Focus sur ces pathologies dont les populations doivent se méfier.

 

La grippe est une maladie favorisée par les conditions d’humidité et de chaleur. Elle est saisonnière et est transmise par un virus. Ce virus s’attaque surtout aux voies respiratoires supérieures, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La chaleur et l’humidité constituent des conditions favorables à la multiplication du virus de la grippe. Pour éviter la grippe, il faut surtout éviter de respirer à côté d’un malade de la grippe qui éternue. Il faut aussi se laver les mains une fois que vous avez salué un sujet atteint de la grippe.

 

Le paludisme est la première cause de mortalité au Burkina, surtout chez les enfants. Il est la principale maladie de l’hivernage dans le pays. Il est transmis à l’homme par des piqûres de moustiques, et plus précisément l’anophèle femelle. Ces moustiques se reproduisent dans des eaux usées ou stagnantes. Pour éviter cette maladie, il est conseillé d’habiter dans un environnement sain, de dormir sous une moustiquaire et d’utiliser des produits antimoustiques.

 

La dengue, depuis trois ans, crée la psychose au sein des populations chaque année. Elle est causée par la piqûre d’un moustique appelé « moustique-tigre ». Pour le moment, il n’existe pas de traitement spécifique contre cette maladie. Mais on peut bien l’éviter. Pour ce faire, il faut vivre dans un environnement sain, utiliser des moustiquaires imprégnées et des produits antimoustiques.

 

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse, due à la bactérie vibrio choleræ. Elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. La forme majeure classique peut causer la mort en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours). La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

 

Hormis la grippe qui est liée au climat, les trois autres pathologies peuvent être évitées. Il suffit de garder son environnement sain, propre. Ce qui sous-entend la destruction des eaux usées, des lieux de multiplication de moustiques et des lieux souillés. Il faut aussi se laver les mains avant de manger, sans oublier la consommation d’aliments sains. Si malgré toutes les précautions, un cas de maladie surgit, il est important, voire impératif, de se rendre au centre de santé le plus proche.

 

Dimitri OUEDRAOGO, Lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.