Home >> Top News >> NIANGOLOKO: L’artiste Tènè Tina dédicace son second album
Tènè Tina (ici en compagnie du directeur provincial de la Culture, Blagnima Ouattara) invite les Burkinabè à s’approprier son deuxième album

NIANGOLOKO: L’artiste Tènè Tina dédicace son second album

L’artiste-musicienne Tènè Tiné de Niangoloko, de son vrai nom Ma Tènè Martine Soulama, a mis sur le marché discographique son deuxième album intitulé « I Bel Ina  ». La dédicace de l’oeuvre a été faite le 28 janvier 2018 à la Maison des jeunes et de la culture de Niangoloko en présence de nombreux mélomanes.

Après son premier album intitulé Pardon, sorti en 2015 et qui a été fortement apprécé par ses fans, Tènè Tina est de retour avec un second album. Intitulé « I bel ina » en langue cerma qui veut dire solidarité, la dédicace de l’album est intervenue le 28 janvier 2018 en présence des mélomanes de Niangoloko qui ont massivement effectué le déplacement à la Maison des jeunes et de la culture ladite localité. C’est une œuvre de belle facture, a reconnu le directeur provincial de la Culture, Blagnima Ouattara. Elle comporte 8 titres dont le morceau phare, « I Bel Ina », invite les Burkinabè à se départir des mesquineries et à travailler main dans main afin de développer leur pays. Dans cet album, Tènè Tina  rend hommage aux forgerons qui sont les dépositaires du balafon dans le pays cerma. Elle n’oublie pas non plus les secrétaires à qui elle a dédié une chanson intitulée « APSB joyeux anniversaire ». Entre le zouk, la salsa, le reggae et le tchombélé qui est un rythme des ciramba (les peuples gouins), Tènè Tina rend grâce à l’Eternel, le Tout-Puissant, qui a permis la sortie du second album. Dans cet album, l’artiste s’insurge aussi contre la pratique du mariage forcé à travers le morceau « Fanga furu ». Tènè Tina a été soutenue lors de son concert dédicace par une dizaine d’artistes-musiciens de Niangoloko dont Asdy Diarra, F16, un agent technique d’agriculture, Black Three, Issouf N’Goni et S-Fusion. Au cours de la conférence de presse qui a précédé la séance de dédicace de l’oeuvre, Tènè Tina a dévoilé comment elle est arrivée dans la musique alors que sa première vocation était de devenir pilote. Son idole, à l’entendre, est Amity Méria qu’elle appelle affectueusement Tantie. Pour elle, il n’y a pas de doute que la musique peut nourrir son homme. Pour peu, a-t-elle relevé, que les autorités aident les artistes à lutter efficacement contre la piraterie de leurs oeuvres.

Mamoudou Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *