Home >> Dis-moi tout >> NAMA JACKY, artiste- musicien: « Ma chanson Avou Saaba était l’hymne de tout le Burkina »

NAMA JACKY, artiste- musicien: « Ma chanson Avou Saaba était l’hymne de tout le Burkina »

Auteur de la célèbre chanson « Avou Saaba », Nama Jacky est issu de la famille royale de Sapouy et passa son enfance dans la capitale burkinabè. Fils d’un élément de la garde républicaine, il s’initie à la percussion auprès de son grand-père et à la chanson du côté de sa grand-mère qui fut l’une des belles voix de la région. Avec deux albums au compteur dont « Avou Saaba » sorti en 2008 et « Sugri » en 2012, il prépare activement la sortie de son nouvel opus. Résidant à Fada où il travaille dans une société cotonnière, nous l’avons rencontré lors de son passage sur une scène à la faveur du Fespaco 2019. Dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accorder, l’artiste revient sur les souvenirs de son parcours, parle de son quotidien, de son retour sur la scène et lève le voile sur sa situation matrimoniale. Lisez plutôt.

 

Evasion : Comment va l’artiste ?

 

Nama Jacky : Je vais bien et rends grâce à Dieu.

 

Que devient Nama Jacky ?

 

Je suis là. J’étais en formation professionnelle depuis 2013 pour le compte d’une société cotonnière du Gourma où je travaille. Ce qui a écorché un peu le profil musical. Dieu merci, j’en avais pour cinq ans et tout est entré dans l’ordre. Je suis en train de travailler en ce moment sur mon troisième album et sa sortie, c’est pour bientôt.

 

Ne seriez-vous pas en difficulté avec votre producteur, ce qui aurait occasionné Notre silence ?

 

Cela ne peut pas justifier cette absence.  Il faut se dire que la formation d’un classeur coton fibre prend énormément de temps comme la musique d’ailleurs. Mascotte qui est mon premier producteur a fait ce qu’il pouvait faire pour moi et continue de le faire d’ailleurs. On a eu des projets qui sont toujours en gestation et je pense que quand l’opportunité se présentera, ils se réaliseront.

 

Votre chanson « Avou Saaba » a connu un grand succès, quels souvenirs gardez-vous de cette époque ?

 

De très beaux souvenirs. C’est une chanson qui continue d’être réclamée quand l’occasion se présente dans certaines cérémonies où je suis sur scène. C’est le titre qui a vraiment catapulté ma carrière musicale et grâce au dynamisme de Mascotte, c’était l’hymne de tout le Burkina et hors de nos frontières. « Avou Saaba » m’a vraiment positionné au-devant de la scène.

 

Vivez-vous de la musique ?

 

Pour le moment, la musique me vient en appui et comme c’est une passion pour moi, je suis vraiment comblé. Quand je vois, étant sur scène, les traits de visage de certains fans se détendre, rien de plus valeureux que de semer la joie dans les cœurs.

 

A quand le prochain album ?

 

Certains titres sont déjà en boîte et je pense bien qu’avec l’accord du Tout-Puissant, ce sera pour cette année 2019.

 

Quelle est votre situation matrimoniale ?

 

Je vis avec une douce femme qui me comprend, qui m’aime bien et que j’aime beaucoup également.  Nous avons de charmants et beaux enfants que nous aimons tous les deux aussi.

 

Quel est votre quotidien ?

 

Il est partagé entre ma vie professionnelle dans une société cotonnière, la musique et ma vie de famille.

 

Comment avez-vous vécu le Fespaco 2019 ?

 

Ce fut un beau festival. J’ai été programmé sur une scène et ce fut l’occasion de retrouver mes fans qui étaient ravis de me voir.

 

Quel est votre message pour terminer ?

 

Je remercie de tout cœur tous ceux qui ont cru en moi à commencer par ma grand-mère et ma maman qui ont été mes premiers fans.  A tous mes fans, vous êtes dans les chansons que j’écris. Merci à Evasion.

 

Propos recueillis et transcrits par Aboubakar Kéré KERSON

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.