Home >> Culturama >> MUSIQUE: Blass-Cool Sané présente son 1er opus au Fondateur des Editions « Le Pays »

MUSIQUE: Blass-Cool Sané présente son 1er opus au Fondateur des Editions « Le Pays »

 Blass-Cool Sané, de son vrai nom Ablassé Sané, vient de faire son entrée dans le monde musical à travers la mise sur le marché du disque de son premier album baptisé ‘’Conseil’’. Composé de 6 titres, cet album a été présenté, le 23 août dernier, au Fondateur des Editions « Le Pays », Boureima Jérémie Sigué, à qui l’artiste dit merci pour ses riches conseils.

 

Le mariage forcé, les Kasweto, Trahison, Safiatou, ce sont là les 4 titres phares de l’album de 6 titres de Blass-Cool Sané. Les deux autres titres sont des instrumentaux. Arrangé par Sam Etienne Zongo et Kevinson, l’opus de Blass-Cool Sané est teinté de plusieurs genres musicaux, dont le raga, le reggae et le zouk. A travers le premier titre, l’artiste dit interpeller les parents qui continuent à forcer leurs enfants à se marier à des personnes qu’ils n’ont pas choisies. Pour lui, même les prescriptions religieuses interdisent le mariage forcé. Le titre Kasweto est également une invitation faite à ceux qui vont à l’aventure pour faire fortune  à ne pas oublier leur patrie. A son avis, il est certes bon de chercher l’argent, mais on ne doit pas oublier nos parents qui sont restés au pays au risque de rentrer un jour constater qu’ils ne sont plus de ce monde. Quant au titre Trahison, l’artiste y conseille de ne pas trahir. « Mon papa Boureima Jérémie Sigué m’a toujours conseillé de ne pas trahir quelqu’un et j’ai toujours suivi ses conseils. Et jusque-là, je n’ai jamais été convoqué dans un poste de gendarmerie ou de commissariat », soutient-il l’air fier. Et d’assurer qu’il s’efforcera d’oeuvrer toujours dans ce sens. En plus  du Fondateur des Editions « Le Pays » à qui l’artiste a dit merci pour ses riches conseils, Blass-Cool Sané a également exprimé sa reconnaissance à d’autres personnes pour leurs précieux conseils. Il s’agit de Albert Compaoré, fonctionnaire des douanes, Wahabou Songné, Commissaire de police, Ousmane Zoungrana, Directeur général du guichet unique du foncier, Bonswendé Sankara, Commissaire principal du guichet unique du foncier. Le Directeur général des prestations générales des affaires foncières et distribution (PGAF-D) qu’il est, a également remercié les promoteurs immobiliers, les notaires, les huissiers, les mairies et les services domaniaux qui l’ont soutenu dans le cadre de la réalisation de son album dont le 4e titre, « Safiatou », loue les qualités de son épouse. « C’est une femme que j’ai connue à Kaya depuis 2005 au moment où je vendais des boubous traditionnels. Malgré les mauvais conseils qu’elle recevait, elle m’a toujours écouté et je voudrais lui dire merci pour sa fidélité, son engagement pour le succès de notre union », a soutenu l’artiste. Il n’a pas oublié de faire un clin d’œil à ses deux filles, Fadila et Oussena, tout en souhaitant que le 3e  enfant que porte sa femme dans ses entrailles, vienne au monde dans la paix.

 

Un appel de Dieu

 

Expliquant comment il est arrivé dans le monde musical, l’artiste Sané dira que c’est l’appel de Dieu car, il n’avait pas le projet de chanter. « C’est dans mon sommeil que je me voyais sur scène entouré de beaucoup de gens. Même mon nom Blass-Cool me causait des problèmes au point que je l’ai supprimé en 2016 dans mes documents, puisque je suis reconnu par l’Etat burkinabè à travers mon attestation d’artiste. Mais en 2017, je ne pouvais pas fermer l’œil sans penser à la sortie de mon album. Donc, j’ai compris que c’est un appel de Dieu et j’ai accepté sa volonté afin de transmettre son message aux gens », explique t-il. Pour son coup d’essai, Blass-Cool Sané a bénéficié de conseils avisés de certains artistes tels que Sam Etienne Zongo. Mais il aura été le plus inspiré par Black So Man à qui il a d’ailleurs rendu hommage.

 

Dabadi ZOUMBARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *