Home >> Solutions à nos problèmes >> « Mon père veut tout décider à ma place »

« Mon père veut tout décider à ma place »

Depuis que je suis né, je n’ai jamais pu prendre une décision concernant mon avenir. C’est mon père qui décide toujours à ma place sans demander   mon avis et cela m’énerve beaucoup. Mais par respect pour lui, je ne lui dis rien, je me laisse faire. Et j’ai l’impression qu’il ne se rend pas compte qu’il m’oriente là où je ne veux pas aller. C’est lui qui choisit l’école, le lycée où je dois fréquenter. Souvent, j’ai besoin qu’il m’en parle bien avant, mais    il joue au  dictateur à la maison. Comme  c’est lui qui paie les frais de scolarité, il se croit tout permis et ma mère aussi le laisse faire. Cette année, j’ai décidé que c’est la dernière année qu’il décide à ma place. Je  vais me rebeller contre lui. Cela va le surprendre, car il ne pense pas que je puisse lui dire non ou tenir tête. Il ne sait pas que les enfants ont des droits. C’est lui qui décide quelle branche je dois faire pour aboutir à telle profession. Quand  j’y  pense, cela me révolte et je me dis que je suis comme un robot qu’il téléguide. Vraiment, mon père me traite comme son objet, son bien qu’il  utilise à sa guise. Pourtant, je l’aime bien, je ne veux pas le contredire pour qu’il se fâche  contre moi, mais je suis sûr qu’à l’avenir on ne va plus s’entendre. Je me dis qu’il ne sera pas toujours là à dire ou à faire ceci ou cela pour nous ses enfants. Un jour, il vieillira,   mourra et je me dis que ce n’est pas à ce  moment que nous, ses enfants, devrons prendre nos décisions. Souvent, je me dis qu’il est un père dépassé. Pourtant, il n’est pas vieux, est toujours en fonction et  n’a même pas cinquante ans. Mes frères et sœurs se laissent faire, mais moi, je vais me  rebeller, car  ce qu’il décide pour moi ne me convient pas et je tiens à le lui dire un jour. Son devoir, c’est de s’occuper de mon éducation et de mes besoins financiers, mais il veut tout  faire pour moi. J’ai 20 ans  cette année et je trouve que  j’ai assez  supporté. Je fais le BAC cette année scolaire et c’est lui qui a rempli ma fiche d’orientation, sans me demander ce que je désire faire comme boulot plus tard. Trop, c’est trop, il faut qu’il comprenne que les temps ont changé, car j’ai ma vie et lui aussi la sienne. Il ne peut pas vouloir vivre ma vie. Quand j’en parle à ma mère, elle me dit de laisser tomber car elle-même n’ose pas contredire mon père à plus forte raison moi. Je suis fatigué. J’aimerais qu’il me laisse prendre mes décisions car je suis maintenant un grand garçon. A ce rythme, un jour, il choisira une femme pour me donner en mariage. Que dois-je faire ?

 

M.C. Kaboré à Ouagadougou

 

Tout père  veut toujours le bien de son enfant. Souvent, il pose des actes que l’enfant devrait faire, mais il se dit que ce sera bien pour son enfant. Peut-être que votre père en fait trop, mais je pense qu’il joue parfaitement son rôle de père. C’est  vrai que souvent les parents oublient que les enfants grandissent et regardent  toujours ces derniers comme le bébé qu’ils ont vu naître. Les saintes écritures  dans la Bible disent que les enfants doivent obéissance et respect à leurs parents. Je crois qu’il n’y a pas lieu de se rebeller contre votre géniteur. Le mieux, c’est de lui expliquer calmement  ce que vous désirez et donner vos raisons. Je  pense qu’il comprendra. C’est un conflit de génération et se rebeller n’est pas la solution. Nous devons beaucoup à nos parents et tant que nous pouvons éviter de nous opposer à eux, il faut le faire. Un enfant n’a jamais eu raison devant ses parents. Soyons reconnaissants à nos  parents, car ils  nous ont donné la vie, l’éducation  et  s’occupent de nous sur tous les plans et ce, jusqu’à l’âge adulte. Pour  des choses insignifiantes, ce n’est pas nécessaire de se dresser contre eux. Vous  allez connaître la valeur de votre père le jour qu’il ne sera plus de ce monde. Rien ne vous oblige à faire la bagarre avec  votre père. Dites-lui souvent  que lorsqu’il veut prendre une  décision vous concernant, de vous en parler d’abord, car vous n’avez pas les mêmes choix. Et profitez de ce moment pour lui dire ce que vous désirez faire plus tard.  Vous allez mieux comprendre votre père un jour quand vous aurez un enfant. A bon entendeur salut. Courage et excellent week-end à vous.

 

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.