Home >> Solutions à nos problèmes >> « Mon père a eu un enfant hors mariage et j’ai du mal à l’accepter »

« Mon père a eu un enfant hors mariage et j’ai du mal à l’accepter »

Je suis l’aînée d’une famille de  4 enfants dont deux filles et deux garçons. Mon père et ma mère sont mariés légalement sous le régime de la monogamie et la communauté des biens ainsi qu’à l’église catholique. Apparemment, tout va bien entre mes parents mis à part quelques disputes   comme il est de coutume dans la plupart des   couples. Il y a quelques semaines, mon père a amené un garçon de 10 ans à la maison. Il n’a même pas l’âge de notre benjamine. C’est son enfant qu’il a eu avec une autre femme, selon ses explications. Ce garçon vit avec nous à la maison. Ma mère en était terrifiée au point qu’elle est même tombée malade. Aujourd’hui, elle va mieux, mais ma mère trouve que c’est une trahison de la part de mon père. Moi personnellement, je n’aime pas ce garçon bien qu’il porte le même nom de famille que moi et qu’il soit l’enfant de mon père. Je sens que ma mère fait des efforts pour l’accepter dans notre famille. Je ne connais pas la mère de l’enfant, mais je trouve qu’elle a mal agi en laissant mon père prendre son enfant ainsi, car elle sait bien que mon père est bel et bien marié. Nous ne nous approchons pas de l’enfant. Il m’énerve, car en le regardant, je trouve qu’il est le fruit de la trahison. Je voulais même demander à mon père s’il a fait un test ADN pour savoir si l’enfant est réellement son fils. Il est possible que mon père fréquente toujours la mère de l’enfant ou ait d’autres conquêtes féminines ailleurs. Comment faire pour retrouver notre joie de vivre familiale d’avant ? Mon souhait est que l’enfant reparte chez sa mère. Comment dois-je m’y prendre ?

 

Une fille révoltée

 

La première erreur que votre père a commise, c’est de n’avoir pas préparé votre mère et vous ses enfants, avant d’amener son enfant né hors mariage dans la famille. C’est quelque chose qui se négocie et qui s’arrange. Soyez rassurée !   Que votre père ait eu un enfant dehors avec une autre femme, ne veut pas dire qu’il n’aime plus votre mère. Ce sont des choses qui arrivent, et peut-être qu’il le regrette. Je pense que c’est mieux de discuter avec votre père pour mieux comprendre les choses avant de le condamner. Certes, ce n’est pas bien ce qu’il a fait, mais pourquoi en voulez-vous à l’enfant qui est innocent ? S’il devrait choisir, ce n’est pas sûr qu’il choisirait votre père comme le sien. Vous éprouvez une jalousie gratuite à l’endroit de l’enfant. Sûrement que lui aussi a souffert de l’absence de son père quand il vivait avec sa mère. C’est dur aussi pour lui, car il aurait voulu vivre avec son père et sa mère uniquement.  Le mal est déjà fait et il faut que vous surmontiez cette épreuve en acceptant l’enfant car, que vous le vouliez ou pas, il est votre petit frère. La vie est bizarre : il y a des gens qui cherchent des frères et sœurs, car ils sont fils uniques ; d’autres à qui la nature en donne et reprend. En agissant de la sorte, vous faites la bagarre de votre mère, car c’est votre mère qui a été trompée et c’est avec elle  que votre père a pris des engagements.   Approchez-vous de l’enfant, causez avec lui et vous verrez que la pilule va passer. De toutes les façons, il est plus jeune que vous les enfants de votre mère. Alors, il n’y a rien à craindre. Bien au contraire, vous devrez protéger cet enfant en tant que votre petit frère. Ne jugez pas la mère de l’enfant, car vous aussi vous êtes une femme. Je ne le souhaite pas, mais vous pourriez faire un jour un enfant avec un homme marié. Et cet enfant peut vous être utile plus tard dans la vie quand vous serez adulte.   Mais cela dépendra de l’amour que vous éprouvez pour lui.   De toutes les façons, les textes au Burkina Faso disent qu’un enfant, à partir de 7 ans, son père peut le récupérer et l’éduquer. Selon moi, un enfant doit être éduqué chez son père, car ce n’est souvent pas évident pour  les femmes célibataires d’éduquer convenablement seules leurs enfants sans leur mari. Je trouve que votre père a été courageux en prenant ses responsabilités. Il est mieux que tous ses enfants vivent ensemble pour mieux se connaître. Si c’était après la mort de votre père que vous vous rendiez compte qu’il a eu un enfant avec une autre femme, cela   vous ferait plus mal. La loi dit que les enfants nés hors mariage ont les mêmes droits en matière d’héritage que les enfants nés dans le mariage. Courage et faites preuve de maturité d’esprit. Excellent week-end.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e) s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.