Home >> Solutions à nos problèmes >> « Mon neveu couchait avec ma femme »

« Mon neveu couchait avec ma femme »

Je suis marié il y a de cela 7 ans. Ma femme a 32 ans et nous avons une fillette de 5 ans. Nous vivons dans une cour commune à Ouagadougou dans un quartier populaire. J’ai l’enfant de ma grande sœur, une vraie grande sœur car nous sommes de même père et de la même mère. Mon neveu, j’ai beaucoup d’estime pour lui. Il est étudiant et comme il me respecte beaucoup, je lui ai demandé de venir vivre chez moi. Ma maison c’est une chambre et un salon. Ma femme, ma fillette et moi dormions dans la chambre et mon neveu dort  au salon. Tout se passait bien, mais depuis quelques mois, ma femme refuse d’avoir des rapports avec moi. A chaque fois que j’ai manifesté le besoin, elle trouve toujours une excuse pour refuser. Une nuit, dans mon sommeil, je me suis réveillé et j’ai constaté que ma femme n’était pas sur le lit. Je croyais qu’elle était dans les toilettes, après j’ai senti un bruit bizarre et quand je suis allé, j’ai vu ma femme nue avec mon neveu dans des ébats sexuels. J’étais tellement énervé que j’ai fait du bruit. Tous les gens de la cour se sont réveillés et je les ai jetés dehors, ma femme et mon neveu. J’héberge mon neveu, je le nourris, je le blanchis, je lui donne l’argent de poche et c’est ce qu’il fait pour me remercier. Ma femme ne travaille pas non plus et c’est moi qui fais toutes les dépenses. J’ai appelé ma grande sœur le lendemain pour lui expliquer. Je ne sais pas ce que j’ai pu bien faire à mon neveu et à ma femme pour qu’ils me fassent un coup pareil. J’ai juré que jusqu’à ma mort, cette femme ne remettra plus jamais les pieds chez moi et mon neveu, je ne vais plus jamais lui adresser la parole. Mon neveu qui a 22 ans, a dit que c’est ma femme qui a commencé à lui faire des avances, quand je pars au travail, elle porte des petites tenues et le provoque. Il a refusé au début jusqu’à ce qu’il cède un jour et depuis lors, il n’a plus pu se retenir. J’ai toujours la rage en moi  et je n’arrive pas à supporter cela.

 

Un fidèle lecteur

 

Vous êtes une victime. Vous aviez voulu faire du bien à votre neveu en l’hébergeant chez vous. C’est un acte louable et je trouve que vous aviez fait votre devoir d’oncle maternel, quoi de plus normal. Il faut garder votre calme et ne pas chercher à vous venger, car cela n’en vaut pas la peine. Vous êtes tombé sur une mauvaise femme, une femme infidèle. Cela signifie que même si ce n’était pas votre neveu, elle serait allée chercher un homme ailleurs pour se satisfaire. Votre femme et votre neveu sont tous deux coupables, car ils savaient ce qu’ils faisaient, tous majeurs qu’ils sont. Dieu a voulu que vous voyiez les bêtises qu’ils faisaient. C’est dommage que ça soit votre propre neveu qui soit votre propre rival. Il y a un proverbe mossi qui dit « que si ta main te fait mal, tu ne vas pas la couper pour jeter ». Je dirai que seul le temps va guérir votre blessure intérieure. Je vous demande de pardonner, mais je ne vous demande pas d’oublier. C’est mieux que vous soyez au courant maintenant, car cela écourte la vie. Chez vous à la maison, c’est très malsain. Cela signifie que quand vous n’êtes pas là, c’est sur votre lit conjugal que votre femme et votre neveu font leurs bêtises. Admettons que  votre femme tombât enceinte, elle allait vous attribuer la grossesse alors que c’est la grossesse de votre neveu. Ah les femmes! On ne sait pas comment faire avec elles. Ce qui est sûr, vous pouvez divorcer avec votre femme, on dira votre ex-femme, mais on ne pourra jamais dire votre ex-neveu. Réfléchissez bien avant de vous remarier car je n’ai pas vu quelqu’un mourir parce qu’il n’était pas marié ou s’est marié tardivement, mais j’en ai vu beaucoup mourir pour avoir épousé la mauvaise personne. Pour votre cas précis, laissez-moi vous dire que se venger n’enlèvera pas le mal qui vous a été fait. Il vaut mieux accepter pardonner et laisser Dieu s’en charger. De toute façon, vous ne pouvez plus accepter cette femme. Votre neveu est très méchant, il serait capable de vous empoissonner pour garder cette femme. Mettez un trait là-dessus, tournez la page et recommencez une nouvelle vie. Bon week-end, beaucoup de courage et tenez bon, car la vie continue malgré toutes ces blessures.

 

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.