Home >> Solutions à nos problèmes >> « Mon épouse ne sait pas faire la cuisine »

« Mon épouse ne sait pas faire la cuisine »

Je suis marié il y a de cela presqu’un an avec une sublime femme. Très belle, charmante, aimable et gentille, elle est  toujours disponible pour me rendre service. Je l’aime bien et notre amour est réciproque. Ma famille l’aime bien et sa famille  m’aime aussi bien. Nous avons fait un beau mariage, car ses parents sont riches.

Aujourd’hui, je me rends compte que quand elle était chez elle avant notre mariage, sa mère ne l’a pas appris à faire la cuisine. Elle est nulle en cuisine. Même pour faire des omelettes  comme petit déjeuner, elle ne s’en sort pas. Un matin de dimanche, je lui ai demandé de me faire des omelettes, quand elle a amené le plat, il y avait trop d’huile, trop de sel et c’était cramé. Après notre mariage, je ne savais pas qu’elle était nulle en cuisine, car on  avait une aide-ménagère qui faisait   la cuisine et on mangeait bien. Et comme ma femme est la maîtresse de la maison, c’est elle qui choisissait le menu à préparer et souvent, elle était à la cuisine avec l’aide-ménagère pour lui donner des directives. Mais aujourd’hui, l’aide- ménagère est rentrée chez elle pour des raisons de famille et ne    reviendra plus. C’est ainsi qu’un soir après le boulot, ma femme a voulu faire du riz gras pour que nous puissions manger et ce fut la catastrophe. C’est ce jour que j’ai su que ma femme ne connaît rien en cuisine et j’étais déçu. Pour moi, c’était évident que les filles savent faire la cuisine avant d’aller en mariage. Ces temps-ci,  mon épouse et moi mangeons au restaurant en attendant de trouver une autre fille pour nous faire la cuisine. Souvent, quand je descends  du boulot, je passe manger chez mes parents avant de rentrer.  Mon épouse également passe manger parfois chez ses parents avant de venir à la maison.  Je ne sais pas quoi faire, car ça me gêne beaucoup d’en parler aux gens, ce serait comme si je manquais du respect à mon épouse. Si quelqu’un me disait qu’il y a des belles filles à Ouagadougou, nées dans de bonnes familles bien riches, qui ne savent pas faire la cuisine, j’allais dire que c’est faux. Pour masquer l’incompétence en matière culinaire de mon épouse, je demande souvent à ma mère de préparer en grande quantité, un plat que j’aime bien, pour le mettre au frigo et réchauffer avec la micro-onde pour manger.  Quand je demande ce service à ma mère, elle est contente, car elle se dit que bien qu’étant marié, j’aime toujours ses plats et ignore que ma femme ne sait pas faire la cuisine. La dernière fois, mes amis voulant venir chez moi un dimanche pour manger, j’étais obligé d’acheter des poulets grillés et des frites de pommes de terre pour les accueillir. Ils étaient contents et ne savent pas que je n’avais pas le choix. Si c’est ma femme qui devait préparer ce jour pour que mes copains mangent, ce serait la honte pour elle. On cherche en vain une aide-ménagère pour faire la cuisine. On attend  avec impatience d’en trouver une. Pour le moment, à la  maison je fais le ménage et  nettoie bien les carreaux. Je ne sais pas ce à quoi ma femme me sert, à part le devoir conjugal dans la chambre à coucher.  Elle n’a jamais eu le courage de me dire qu’elle ne sait pas faire la cuisine, c’est dommage. Je voulais aller voir ma belle-mère, c’est-à-dire la mère de ma femme, pour lui demander pourquoi elle n’a pas appris à faire la cuisine à sa fille, mais cela me gêne.  Je cherche une solution rapide, car aimant bien mon épouse, j’aimerais bien déguster ses plats. Si notre aide-ménagère n’était pas rentrée chez elle, je n’allais jamais savoir que mon épouse ne sait pas faire la cuisine. Aujourd’hui que je connais la vérité, que dois-je faire ?

 

Un homme déçu

 

Ce n’est pas trop grave votre problème. Aujourd’hui, avec les jeunes filles des grandes villes africaines, cela peut arriver à n’importe quel homme. Ayez une discussion franche avec votre femme, n’ayez pas honte de le faire. Ainsi, vous pourriez réparer le mal en trouvant une solution adéquate.  Les week-ends par exemple, elle peut aller chez elle pour apprendre à cuisiner. Ou si vous voulez, vous payez sa formation dans un restaurant à ses temps libres. Autres possibilités : elle peut acheter des livres de cuisine et apprendre elle-même à cuisiner ou aller apprendre la cuisine avec sa belle-mère, c’est-à-dire votre maman. Mais si elle opte pour cette dernière possibilité, je crois que votre épouse ne sera pas à l’aise, vu  que vos sœurs seront au courant de son incompétence en matière culinaire. Dans la vie, on ne peut pas tout avoir, avec toutes les qualités que votre femme a, c’est normal qu’elle ait des limites à quelque part. Généralement, dans les grandes villes, quand les parents ont de l’argent, leur souci est que leur fille étudie bien, mais ils oublient que leur fille ira un jour en mariage et devra faire la cuisine pour son époux et ses futurs enfants. Si votre femme reconnaît qu’elle ne sait pas faire la cuisine et  a la volonté d’apprendre, ce sera chose faite d’ici là. Vous n’êtes pas le seul homme dans cette situation, il y a beaucoup de foyers ici en Afrique où ce sont les filles de ménage qui font tout : faire la cuisine, dresser le lit, nettoyer la chambre conjugale, faire la lessive et même laver les dessous du chef de famille.  Ce sont les manifestations du modernisme. Au village, il n’est pas du tout concevable qu’une fille ne   sache pas faire la cuisine, car déjà  avant l’âge de 10 ans, elle  va  puiser l’eau, faire la vaisselle,  aider à faire la cuisine, s’occuper de ses petits frères et petites sœurs en leur portant au dos. Pour votre cas, soignez prudent et diplomate pour ne pas mettre mal à l’aise votre femme.  Elle peut aussi s’entendre avec une de ses tantes pour apprendre la cuisine. Je ne lui jette pas la pierre, c’est la faute de la mère de votre femme, c’est elle qui devait l’apprendre à faire la cuisine à moins qu’elle aussi ne sait pas faire la cuisine. Et un jour, si vous avez une fille comme enfant, il faudrait l’apprendre à faire la cuisine, c’est très important dans nos sociétés africaines. En attendant, comme vous dites qu’actuellement il est difficile de trouver une aide- ménagère, renseignez-vous auprès du ministère de la Femme, car on y forme des filles aide-ménagères et les place dans les domiciles. Si vous avez les moyens financiers, vous pouvez aussi vous prendre un cuisinier en attendant que votre femme apprenne à faire la cuisine et vous faire les délicieux plats que vous aimez déguster.  La cuisine, ça s’apprend, aucune femme n’est née en savant faire la cuisine. Toutes les femmes ont appris à  cuisiner auprès de leur mère, mais  on apprend vite quand on est petit que quand on est déjà grand. Votre femme est une victime, ne l’en voulez pas, c’est sa mère qui ne l’a pas appris à faire la cuisine. Comme dirait l’autre, «Il est loin le temps où les filles cuisinaient comme leur mère. Aujourd’hui, elles boivent comme leur père ». Ne vous en faites pas, ce n’est pas tard, votre femme peut toujours bien faire la cuisine, car il n’est jamais tard pour apprendre. A bon entendeur salut.

 

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *