Home >> Solutions à nos problèmes >> « Mon cœur balance »

« Mon cœur balance »

Je suis une jeune fille de 26 ans, je suis étudiante en 3e année en Lettre bilingue. J’ai connu un homme il y a de cela 3 ans quand je vivais encore chez mes parents. Il a 32 ans et il est cadre dans une société d’assurance. Rapidement, j’ai emménagé dans son appartement dans un immeuble de la place. Il  s’occupe de moi et me respecte, il finance mes études et celles de certains de mes frères, il aide aussi mes parents financièrement. Le problème est que depuis un certains temps notre voisin me fait des yeux doux et je suis tombée amoureuse de lui. On a même déjà fait l’amour. Il  me donne de l’argent et m’a promis une voiture. Pour le moment, mon concubin n’est au courant de rien. Je voudrais lui dire que j’ai trouvé quelqu’un  de mieux que lui, mais je ne sais pas comment m’y prendre. Aidez-moi à trouver les mots pour le lui dire sans lui faire du mal.

 

Une dame désorientée

 

Je ne sais pas ce que vous avez à la place du cœur, ce que vous faites, c’est de l‘ingratitude. Vous  avez fait de grandes études mais hélas, vous êtes idiote. Je vous déconseille de commettre cette bêtise en abandonnant votre concubin au profit de votre voisin. En matière d’époux, on ne cherche pas mieux. D’ailleurs, il n’y en a pas mieux, chacun cherche à être avec une personne qui l’aime et qu’il aime également. Et avec qui on a la même vision de la vie, projette de vivre ensemble avec des projets communs. Vous allez commettre une grosse erreur et le regretter toute votre vie. Il faut penser au bien que votre concubin a fait pour vous et pour votre famille, c’est vous autres qui gâtez le nom des femmes. Il faut vous ressaisir et arrêter tout contact avec votre voisin, il va détruire votre relation avec votre concubin et ne va jamais vous marier. Et après vous avoir utilisée comme il veut, il va vous chasser, car il  se dira que vous n’êtes pas une femme sérieuse, car il sait comment il vous a eue. Ce qui me paraît bizarre, c’est le fait de croire aux promesses que votre voisin vous fait, vous prenez ces paroles comme des paroles d’évangile. Ne soyez pas naïve, vous n’avez plus 18 ans, vous êtes une grande fille, réfléchissez avant d’agir. Si je suis bien votre raisonnement, quand un homme vous fait la cour et qu’il a de l’argent, s’il vous promet terre et ciel, vous acceptez systématiquement. J’ai honte à votre place, j’ai même mal à votre place, la vie vous sourit, mais si vous ne faites pas attention, elle va vous faire pleurer plus tard. C’est dommage, vous êtes une fille facile et légère  et je me dis que vous ne méritez même pas votre homme. Vous vous amusez avec le feu et je suis sûr qu’il va vous brûler. Vous êtes couchée sur votre dos et crachez, alors ne soyez pas étonnée que la salive retombe sur votre poitrine. Même les petites filles ne raisonnent plus comme vous. Ce n’est pas tard, vous avez juste trébuché, alors relevez-vous, oubliez votre voisin et prenez soin de votre concubin. Certes, vous semblez aimer votre voisin mais je ne pense pas qu’il vous aime, il veut juste passer de bons moments avec vous et vous chasser plus tard. La vie vous donne l’occasion de réussir dans votre foyer et vous êtes en train de donner libre cours à vos caprices, faites très attention pour ne pas sortir perdante dans cette histoire. Vous risquez de faire honte à votre famille. Ne prenez pas votre concubin comme quelqu’un de bête, loin de là, il fait tout cela pour vous à cause de l’amour qu’il vous porte. Mais c’est dommage, il s’est trompé, car vous n’en valez pas la peine. Je me dis que ce n’est pas encore tard et que vous allez vous ressaisir en laissant tomber votre voisin. Parce que ce voisin vous a promis une voiture, vous vous donnez cadeau à lui, ce que votre copain a fait pour vous et votre famille, dépasse le prix de beaucoup de voitures. Ah les femmes, vous n’allez jamais finir de nous étonner. J’espère que mes conseils ne vont pas tomber dans l‘oreille d’une sourde et que vous allez les appliquer. A bon entendeur, salut. Bon week-end à vous.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresses sont prié (e) s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *