Home >> Culturama >> MISS UNIVERSITES 2018: La plus belle s’appelle Aïda Ouédraogo

MISS UNIVERSITES 2018: La plus belle s’appelle Aïda Ouédraogo

La finale du concours Miss Universités 2018 a eu lieu le vendredi 7 avril 2018 à Ouagadougou. Et ce, au cours d’une cérémonie pendant laquelle vingt filles sélectionnées des différentes universités du Burkina Faso étaient en course pour la couronne de Miss Universités 2018. Et c’est Mlle Aïda Ouédraogo qui a remporté la palme de la beauté au terme de compétition.

 

La salle des fêtes de Ouaga 2000 était pleine à craquer le 7 avril dernier. Le public, majoritairement féminin, y était pour prendre part au concours qui valorise la beauté de l’étudiante burkinabè.  Après la séance de présentation des candidates, celles-ci ont d’abord défilé en  tenue traditionnelle. A l’issue des défilés dans des tenues de jeune fille, 10 candidates parmi les vingt ont été sélectionnées pour continuer la compétition. Après les différents défilés, place au  speech sur le thème « Jeunesse africaine et immigration ». A l’issue de la compétition, c’est Aïda Ouédraogo qui a été retenue par le jury. Elle est âgée de 19 ans et mesure un 1m 79. Aïda Ouédraogo est étudiante en 1re année de communication à l’Institut africain de management (IAM). En plus du premier prix d’une valeur de  3 millions de F CFA, elle repart avec  2 millions de F CFA offerts par le réseau  ONATEL, un million de F CFA offert par Beaufort, des pagnes woodin, un smartphone et des gadgets. La première dauphine du nom de Seck Anassiratou, repart avec un chèque de 750 000 F CFA du comité d’organisation, 250 000 F CFA du réseau ONATEL et de nombreux gadgets. La deuxième dauphine, Nadège Tanou, repart avec 500 000 F CFA offert par le comité d’organisation, 250 000  F CFA du réseau ONATEL et des pagnes woodin. Quant à la miss Onatel, Leslie Thio, élue par le vote du public, elle remporte la somme d’un million de F CFA, un smartphone, 25 000 F CFA de crédit ONATEL et un compte mobicash. Toutes les vingt  candidates ont été récompensées par les différents sponsors. Les candidates ont été notées sur  l’harmonie entre le poids et la taille, le sourire, la beauté du visage et leur allure par un jury de 8 membres dont quatre membres pour le premier tour et quatre autres  pour le deuxième tour. Le promoteur de l’événement, Honoré Bambara, pour sa part, s’est dit satisfait de l’organisation et du coaching car selon lui, au niveau du speech, aucune candidate n’a failli. Même satisfaction au niveau du jury qui a positivement apprécié le niveau intellectuel des candidates. La cérémonie  a été pointillée de prestations d’artistes de renom, tels Awa Boussim, Reniss  du Cameroun et Eunice Goula.

 

Rahamatou SANON (Collaboratrice)

 

Légende

 

1- La miss entourée de ses deux dauphines

 

2- Aïda Ouédraogo, la désormais ambassadrice de la beauté universitaire

 

3- Le promoteur de Miss Universités, Honoré Bambara : «On n’est jamais trop satisfait mais je pense de façon très humble que cette édition a été sans faille. Au niveau du speech, les candidates ont réussi. C’est une grande satisfaction pour moi  cette année car le coaching a été payant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *