Home >> Solutions à nos problèmes >> « Ma mère m’a convoqué pour me chasser du domicile paternel »

« Ma mère m’a convoqué pour me chasser du domicile paternel »

Je vis avec ma mère, mon père est décédé il y a de cela une dizaine d’années. Je suis marié et vis avec ma femme et mes deux enfants. Ma mère n’aime pas ma femme et je le sais depuis, avant même que je me marie. Et comme mon épouse est au courant, elle est sur ses gardes et se méfie de ma mère, elle fait sa cuisine à part et la respecte en tant que belle-mère. Donc, ma mère a beau provoquer ma femme, elle ne répond jamais.  Mon père a eu une femme avant ma mère et leurs enfants sont aujourd’hui de grands enfants mariés avec des enfants, mais ils ne vivent plus chez nous et viennent rarement à la maison à moins qu’il y ait un évènement. Un jour, j’ai reçu une convocation de la gendarmerie et cela m’a paru bizarre, j’ai même informé ma mère qui n’a rien dit. Je me suis rendu à la gendarmerie et on m’a fait savoir qu’il y a une vieille femme qui y est venue se plaindre au motif que je loge dans une de ses maisons et que je refuse de payer le loyer. Et qu’elle m’a dit de quitter sa maison pour qu’elle la loue à une autre personne capable d’honorer le prix du loyer chaque fin de mois, mais que j’ai refusé de quitter la maison.  J’ai dit aux gendarmes que ça doit être une erreur et c’est quand on a fait venir la plaignante que j’ai constaté que c’est ma maman. J’ai dit aux gendarmes que je suis chez mon père, que cette vieille femme est ma mère et que mon père est décédé il y a une dizaine d’années. Les gendarmes étaient étonnés, ils ont demandé à ma mère si je suis réellement son fils et elle a répondu par l’affirmative. Les gendarmes l’ont bien sermonnée et je suis rentré à la maison. Depuis lors, je me pose des questions sans trouver de réponse.  Ma femme me propose de quitter la maison et d’aller louer une maison ailleurs. Je ne « touche » pas beaucoup à la fin du mois et si je le fais, ça va beaucoup jouer sur mes économies, car j’économise pour m’acheter un terrain un jour et le mettre en valeur. Je suis toujours dans la cour paternelle mais ma mère me dégoûte et je la regarde comme une étrangère. A cause de ma femme, elle me déteste, pourtant, quand j’étais petit, elle m’appréciait beaucoup. C’est donc depuis mon mariage que son comportement a changé envers moi. Que dois-je faire ? Quitter la maison et aller louer ailleurs ou bien y rester et économiser pour avoir ma propre maison un jour ?

 

Un fidèle lecteur

 

Une mère reste une mère et nous nous sentons redevables envers nos parents, car ils nous ont donné la vie. On ne choisit pas ses parents et ils sont nos dieux sur terre. Bien que vous jugiez que votre mère s’est mal comportée en vous convoquant à la gendarmerie, car elle veut que vous quittiez la maison pour qu’elle la loue et avoir de l’argent. Votre maman n’a pas le droit de vous mettre dehors, c’est votre droit de vivre chez votre père. Nous ne sommes pas en Europe où, quand on a 18 ans ou l’âge de la majorité, on doit quitter la cour paternelle. Gardez votre calme et supportez votre maman, c’est votre devoir de s’occuper d’elle jusqu'à son dernier jour, et même après faire ses funérailles ou ses douas selon votre religion. L’idéal, quand on est marié, c’est de vivre hors de la cour paternelle pour éviter les querelles entre vos sœurs, vos frères, votre maman et votre femme, mais si financièrement vous n’êtes pas prêt, rien ne sert de le faire pour souffrir après ou ne pas atteindre votre objectif d’avoir votre propre cour. C’est déjà une bonne chose que votre épouse évite les provocations de votre mère, car si elles se bagarrent, ce sera délicat pour vous de donner raison à votre femme ou à votre mère. De toutes les façons, accélérez et faites plus d’économie pour avoir un toit à vous le plus vite possible. Même si vous obtenez votre maison plus tard, pensez à rendre souvent visite à votre mère avec votre femme et vos enfants. Un enfant n’a pas le droit de juger son père ou sa mère, vous ne pouvez pas dire que votre mère est mauvaise, car quel que soit ce qu’elle a fait, elle reste et demeure votre unique mère biologique. Respectez-la toujours et vous verrez que vous aurez ses bénédictions sur terre. De toutes les façons, un enfant ne peut jamais avoir raison devant sa mère ou son père. Soyez optimiste et courageux, vous verrez que d’ici quelques années, tout finira par s’arranger pour vous. Je vous souhaite de garder toujours votre calme et faites tout votre possible pour avoir une bonne cohabitation avec votre mère, occupez-vous toujours d’elle, c’est votre devoir. Car, souvent, ce n’est pas facile de vivre avec ses parents, surtout quand ils vieillissent, parfois, il y a des conflits de générations. Dites-vous que c’est déjà du passé votre convocation et oubliez ce que votre maman vous a fait, ne vous posez plus de questions et prenez la vie du bon côté. Excellente semaine à vous.

 

NB : Nous vous rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s  de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/ elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1 200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentations dans les différentes provinces.

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP : 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *