Home >> Solutions à nos problèmes >> « Ma générosité énerve ma famille »

« Ma générosité énerve ma famille »

Je suis un père de famille, marié père de 3 enfants, ma femme travaille également. Je peux dire que je mène une vie heureuse, car il y a l’entente dans ma famille et tout le monde se porte bien. Je fais tout mon possible pour que ma famille ne manque de rien. Je peux dire également que le bon Dieu m’a fait grâce en me mettant à l’aise financièrement. J’ai un bon boulot qui me procure beaucoup d’argent et j’ai aussi des investissements. Seulement, je suis beaucoup sollicité jour et nuit pour aider des gens, souvent des connaissances, parfois des gens que je n’ai jamais vus.  Les gens m’envoient des ordonnances médicales et me demandent de l’argent ou bien me font savoir qu’ils n’ont plus rien à manger à la maison. De ce fait, à mon lieu de service comme à la maison, il y a toujours des visiteurs qui viennent me solliciter des aides financières, et je fais tout pour satisfaire leurs demandes. Seulement, ma femme et mes enfants se plaignent maintenant comme quoi j’en fais trop. Pour ne pas être en désaccord avec les membres de ma famille, je me cache souvent pour venir en aide aux autres. Je ne sais pas pourquoi ma famille se plaint, car je leur donne tout, dans la mesure de mes possibilités.  J’ai peur que ce désaccord amène des malentendus dans ma famille. Que faire ? Ne plus aider les gens financièrement, ou bien continuer à leur venir  en aide. Je suis confus.

 

Un fidèle lecteur

 

On dit souvent « Un bienfait n’est jamais perdu », faire du bien aux autres, c’est faire du bien à soi-même. Autrefois, en Afrique presque tout le monde était solidaire, mais avec le modernisme et l’ingratitude de certaines personnes, les gens commencent à ne plus aider leurs prochains. Nul ne peut être heureux seul. Je ne dirai pas que votre épouse et vos enfants ont raison, mais il faut modérer vos aides, souvent les gens inventent des fausses histoires pour venir vous escroquer. Il faut aider les gens qui sont réellement dans le besoin, les démunis, les personnes âgées qui ne peuvent plus travailler et qui n’ont pas d’argent, les personnes vivant avec un handicap physique  qui ne peuvent pas travailler. A force d’aider des gens qui ne sont pas dans le besoin, vous les encourager à ne pas travailler, car ils savent qu’à chaque fois qu’ils viendront vers vous, vous allez leur donner de l’argent. Souvent, ces personnes prennent l’argent pour aller boire l’alcool ou fumer de la drogue.  Votre femme et vos enfants trouvent que c’est leur héritage que vous brader, donc c’est de bonne guerre qu’ils ne soient pas totalement d’accord avec vous sur ce point. Quand vous dites que vous vous cachez souvent pour aider les gens, laissez-moi vous dire que se cacher pour faire quelque chose, ce n’est pas bon, car on se reproche de quelque chose. Je vous dirai de ne pas prêtez d’argent à vos amis, ou vos proches, faites-leur si possible un don ou refusez. Beaucoup ne se parlent plus aujourd’hui à cause des prêts. On dit souvent « Trop bon, trop con » pour dire qu’il faut être au  juste milieu, car le monde n’est plus ce qu’il était avant, les gens ont beaucoup changé. Peut-être que c’est parce que vous donnez aux autres que Dieu aussi continue à vous donner l’argent. C’est bien d’aider les gens, mais il faut commencer par la grande famille, c’est-à-dire frères, sœurs, cousins, cousines, neveux, nièces, tantes, oncles, grands-parents, et les gens du village, car la charité bien ordonnée commence par soi-même. Ecoutez votre cœur et laissez-vous  guider par votre instinct.  A bon entendeur salut ! Excellent week-end.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont priés (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.