Home >> Solutions à nos problèmes >> « Ma copine a fui avec mes effets de maison »

« Ma copine a fui avec mes effets de maison »

J’ai rencontré une fille dans la rue il y a quelques semaines. Dès les premiers instants, nos regards se sont croisés et il y avait de l’attirance réciproque. On s’est  alors échangé les numéros de téléphones. Le soir, je l’ai invitée dans un maquis et nous avons bien mangé et bu. Par la suite, nous sommes allés chez moi et avons eu des rapports sexuels. Sincèrement, cette fille répondait totalement à mes attentes : elle est belle et douce.    Par la suite, elle venait presque toutes les nuits chez moi, faisait la cuisine pour moi, nettoyait ma maison et lavait même mes habits. Après quelques semaines, sans même m’informer au préalable, elle est venue avec ses effets chez moi et vivait avec moi en concubinage. Sincèrement, cela ne me gênait pas. Bien au contraire, j’aimais bien sa compagnie. Mais il y a quelques jours, quand je suis rentré du service, j’ai failli tomber à la renverse, car ma maison a été complètement vidée : plus de télé, plus de fauteuils, plus de réfrigérateur,  plus de cuisinière ; même mon lit où elle et moi dormions, a été emporté. Comme elle n’était pas là, j’ai cru  au départ que j’ai été victime de vol par un malfaiteur. Alors, j’ai essayé de joindre ma copine  au téléphone  pour lui raconter ce qui nous est arrivé. C’est ainsi que j’ai constaté qu’elle est injoignable sur tous ses numéros. Je l’ai appelée pendant des heures, mais en vain. Et jusqu’à aujourd’hui, elle n’est plus revenue et son téléphone est toujours fermé. Le hic est que je ne connais même pas chez elle, encore moins un membre de sa famille. Pire, je ne connais aucune de ses amies, je ne connais que son nom et son prénom seulement. Depuis lors, cette affaire me fait très mal et je n’arrive pas à la digérer. Il me faut retrouver mes effets et je veux me battre pour les retrouver. Que puis-je faire pour entrer en possession de mes effets personnels ?

 

Un homme découragé

 

L’amour vous a aveuglé complètement. Quand vous avez rencontré cette charmante fille,  vous devriez réfléchir un peu, c’est vous-même qui êtes à la base de votre malheur. Comment pouvez-vous rencontrer une fille et l’amener vivre chez vous seulement quelques semaines après sans savoir à qui vous avez affaire ? Le minimum, c’était au moins d’aller connaître sa famille et ainsi savoir avec qui vous vivez.  A quelque chose, malheur est bon, cela va vous servir de leçon. Vous avez cherché moins cher et vous avez trouvé. J’allais vous dire d’aller faire une déclaration de vol, mais il se peut que cette fille vous ait donné un faux nom et un faux prénom. Sans vous décourager, cette fille a dû vendre vos effets et quitter le pays. C’est une  fille bandite avec une moralité douteuse. Vous également n’êtes pas mieux que cette fille. Comment pouvez-vous faire la connaissance d’une fille et avoir quelques heures seulement après, des rapports sexuels avec elle ? Néanmoins, vous pouvez toujours aller faire la déclaration de vol à la police ou à la gendarmerie. Peut- être qu’avec un peu de chance, vous pourrez mettre la main sur cette fille.  Peut-être aussi qu’un jour, vous reverrez cette fille en circulation sans même la reconnaître car elle peut se métamorphoser et prendre l’apparence d’une autre personne. C’est le moindre mal, car cette fille pouvait vous empoisonner et devenir votre soi-disant veuve et ainsi s’accaparer de tous vos biens. Dites Dieu merci, car ça pouvait être pire. Nous sommes dans un monde où les jeunes s’amusent trop avec leur vie, vous avez pris d’énormes risques en la laissant s’installer chez vous à la maison. Calmez-vous et lancez vos recherches un peu partout.  Je vous suggère de changer les clés de la serrure de votre porte, car elle est capable d’envoyer des complices chez vous pour vous voler encore, ou une de ses camarades pour vous charmer et vous voler plus tard. Ne vous découragez pas, car ce sont des choses qui arrivent dans la vie et tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir. Certes,  vous êtes victime de vol, mais ce n’est pas la fin du monde. Je vous demande de vous armer de courage et d’affronter toujours la vie avec sérénité. Mais  soyez prudent maintenant dans la vie, car tout ce qui brille, n’est pas de l’or.  Je vous souhaite un excellent week-end.

 

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.