Home >> A la Une >> PLUS LOIN AVEC FINFOU : « Mon Kundé de révélation de l’année 2014 ne m’a pas étonné »

PLUS LOIN AVEC FINFOU : « Mon Kundé de révélation de l’année 2014 ne m’a pas étonné »

Je suis arrivé dans la musique très jeune, à l’âge de 10 ans, j’animais en chantant déjà dans les cérémonies de mariages et de baptêmes. Je suis à la fois artiste et penseur, j’ai libéré mon esprit de créativité et j’ai mis en place une troupe traditionnelle avec les femmes du Gourma. Ma curiosité, mon désir d’apprendre et d’entreprendre ont conduit mes pas dans la capitale du Faso, Ouagadougou, en 2002 où je commence avec les petits métiers. Comme je suis animé par le désir de partager, je mets en place une troupe de dance liwaga au secteur 28 de Ouagadougou avec l’aide de monsieur Ousmane Ouédraogo. J’apprends par la suite les autres métiers de la scène pour me perfectionner et mieux comprendre le métier d’art. Ainsi, en 2005, j’ai fait du théâtre au sein de la troupe Wanogo et je jouais à le flute dans les projets culturels de l’ONG Asmade. Dès 2007, j’enregistre mon premier album de 6 titres qui n’a pas été publié. Dur du mental et avec ma vision artistique bien clair, je ne baisse pas les bras. Je poursuis mon travail et participe l’année d’après à l’enregistrement de l’album « Plus jamais ça » de Sans Frontière où je chante et joue de la flute. J’ai été lauréat de plusieurs prix de compétitions pendant les vacances. Je deviens en 2010, la meilleure voix dans l’hymne du SIAO. Dans mon combat, je parviens à mettre sur pied une structure de production, de spectacles et de promotion des artistes que j’ai baptisée « BUUD BAORE PRODUCTION ». Cette Maison est une structure de production, de spectacles et de promotion de la musique burkinabè. Elle a été créée en 2004 par moi-même dans le souci de former, accompagner, produire et promouvoir les artistes. Elle est basée à Ouagadougou au secteur 28, au quartier Lounogo, côté ouest de l’école primaire privée « La Famille ». Elle a commencé par organiser des concours de danse. En 2011, ma rencontre avec papa Prince Edouard Ouédraogo me permet de rentrer en studio pour l’enregistrement de mon album solo baptisé « Sentimental ». En février 2012, je publie mon maxi de 4 titres, en septembre 2012, je réalise mon premier clip vidéo avec pour titre « Poko », qui est beaucoup apprécié par les mélomanes. En mars 2013, me voici avec un album de 8 titres sur le marché discographique dans un style tradi-moderne, empreint des rythmes du warba, liwaga, wedbindé, reembongo et wiiré. Cet album est une auto production qui, depuis sa sortie, fait vibrer les cœurs et s’impose comme une œuvre nouvelle. C’est cet album qui m’a permis d’avoir le Kundé de la révélation de l’année à la cérémonie de remise des Kundé 2014, le 26 avril dernier à la salle des banquets de Ouaga 2000. Ce trophée ne m’a pas du tout étonné car, avec cet album, j’ai parcouru toutes les provinces du Burkina pour faire sa promotion, j’avais fait un travail de fond. En dehors de la musique, je suis un artisan et j’ai un atelier de fabrication des objets d’art, ma boutique se nomme « Tongtoogo » et se trouve à Ouagadougou. C’est une structure de création, de commercialisation et de valorisation des objets d’art du nom d’ « Esprit Décor ». Je participe aux foires commerciales et festivals nationaux comme le SIAO, le FESPACO, la SNC, la FIBO, la Foire Togo, les NAK pour des prestations en live et autres.

Evariste Télesphore NIKIEMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *