Home >> Solutions à nos problèmes >> « Le programme télé n’apporte rien à mes enfants »

« Le programme télé n’apporte rien à mes enfants »

De nos jours, la plupart des enfants passent leur temps à regarder la télévision. Ils sont éduqués par la télévision. Les parents n’ont plus le temps d’éduquer leurs enfants. Donc, je ne veux pas que mes enfants regardent la télé. De ce fait, j’ai refusé d’acheter une télévision pour la famille. Je préfère que mes enfants lisent des livres ou fassent autre chose que de regarder la télévision. Eduquer ainsi mes enfants sans télévision est la meilleure façon. Les programmes des télévisions ne sont pas du tout bien pour nos enfants. Des films ou les gens s’embrassent, font l’amour, volent, se tuent, rien que des bâtisses. Je ne sais pas pourquoi le ministère de l’éducation laisse faire. Vraiment il faut que nous les parents d’élèves on se lève, comme un seul homme pour corriger cela. Ce n’est pas normal. Je voudrais des astuces pour remédier à cela. Nos pays africains copient totalement les programmes des télévisions europpennes sans réfléchir, sans tenir compte de notre culture, de notre société. Surtout la chaîne de télévision de télénovelas, des films qui détruisent nos femmes et nos enfants, des films pervers, pas d’interdit, tout est permis et accepté en amour. Des films qui passent en pleine journée où il y a des enfants qui manipulent des armes pour tuer des gens, des films de voleurs, des films où les gens fument la cigarette, boivent de l’alcool, ou consomme de la drogue. C’est dommage car souvent, nos enfants copient mal et veulent faire pareil que dans les films qu’ils ont regardés. Tout le monde peut coucher avec qui il veut. Qu’est-ce que vous me conseillez ?

 

Un parent d’élève

 

Je comprends que vous êtes sur vos nerfs, vous n’avez pas totalement tort. Normalement, quand on fait passer un film à la télévision, il doit avoir une bande fixe écrite «  interdit aux moins de 10 ans, ou 12 ans, ou 15 ans, ou 18 ans ». C’est dans les normes internationales. C’est ce que les Européens les Américains et autres font sur leurs télévisions quand ils font passer un film. Souvent,  sur nos chaînes de télévisions africaines, on ne met rien et nos enfants regardent tout, souvent des scènes pornographiques. Mais vous pouvez encadrer et éduquer vos enfants. Vous pouvez les laisser regarder les dessins animés, les documentaires, le journal, les émissions éducatives et les films africains. Tout ce qui passe à la télévision n’est pas mauvais, il y a certains bons programmes. La télévision est éducative, sportive, culturelle, distractive.  De nos jours, c’est plus facile maintenant avec les parents. Ce que vous ne voulez pas que vos enfants regardent à la télévision, il suffit de mettre un code parental et le problème est réglé. Il n’y a plus à s’alarmer. Chacun éduque ses enfants à sa manière, ce que vous ne tolérez pas que vos enfants regardent à la télévision, d’autres parents acceptent. Donc, chacun mène son combat à sa manière. Dans ce genre de combat, souvent, c’est un peu difficile. Mais vous pouvez déjà vous mettre en association de parents  d’élèves pour envoyer un courrier aux différentes chaînes de télévision pour attirer leur attention par rapport à leurs programmes. faites-leur des propositions par rapports aux heures de diffusion des films déconseillés aux mineurs. Cela aussi est une piste que vous pouvez explorer. Dites à vos enfants de ne pas regarder des films destinés aux adultes. Ne pas acheter la télévision n’est pas la solution car vos enfants pourront aller suivre la télévision chez leurs camarades ou chez les voisins. La télévision fait partie de nos jours de la vie de nos enfants. La télévision les éveille. Vous voyez actuellement, à cause de la maladie de coronavirus, les élèves prennent les cours à la télévision, vous comprenez maintenant l’importance de la télévision souvent. La lecture est recommandée aux enfants, mais hélas, de nos jours, les enfants ne veulent plus lire. Ils préfèrent regarder la télévison, manipuler le téléphone portable ou se mettre dans les jeux vidéo.  Il n’y a rien de telle que d’encourager les enfants à lire les manuels scolaires et les romans africains, ça instruit vraiment. Il faut expliquer souvent aux enfants pourquoi vous ne voulez pas qu’ils regardent des films pour adultes, car ce n’est pas de leur âge. La télévision, les téléphones potables, les jeux vidéo, c’est de leur époque, on n’y peut rien. Prenez soin de vous en ce temps de coronavirus. Adoptez les bonnes manières proposées par le gouvernement et le ministère de la Santé.  Le ministre de l’Education national, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, du Burkina Faso, Stanislas Ouaro, a procédé le 23 avril 2020, au lancement de l’enseignement à distance. Une solution trouvée pour faire face à l’arrêt des cours depuis le 16 mars 2020 pour cause de coronavirus. L’enseignement à distance consiste à enregistrer les cours et à les diffuser, par la suite, sur les chaînes de télévisions et de radios locales. Pour l’occasion, ce sont 7 télévisions et une cinquantaine de radios qui vont diffuser ces contenus au profit des élèves. Le ministère a, par ailleurs signé une convention d’exploitation de la fréquence 107.4, avec le Conseil Supérieur de la Communication, au profit de la radio  scolaire. Outre ces outils audio-visuels, des manuels sont également édités au profit des élèves. Pour cette étape, l’enseignement à distance concerne les élèves en classes d’examens (CM2, 3e,Tle A, C et D). Il concerne des matières littéraires et scientifiques (Mathématiques, SVT, PC). Le système sera élargi aux élèves des autres classes. Pour le ministre Ouaro, l’enseignement à distance ne remplace pas les enseignants mais se veut un moyen de donner aux élèves l’occasion de continuer d’apprendre. Vous voyez maintenant l’importance d’avoir un poste téléviseur chez soi.  Portez-vous bien et occupez-vous bien de vos enfants, car c’est un devoir pour tout parent de s’occuper de sa progéniture.

 

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e) s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.