DERNIÈRE MINUTE
Home >> Solutions à nos problèmes >> « Le mari de ma mère ne m’accepte pas »

« Le mari de ma mère ne m’accepte pas »

Je suis un garçon de 15 ans. Ma mère m’a eu avec un autre homme, mais ils ne se sont pas mariés. Après, elle s’est mariée à un autre homme. Aujourd’hui, elle a 3 enfants avec ce monsieur qui est mon beau-père. Je vivais avec ma grand-mère maternelle, mais depuis quelques années, ma mère est venue me chercher et m’a ramené chez elle, car ma grand-mère est décédée, et elle ne voulait pas que je vive seul dans cette maison. Elle m’a dit qu’elle a demandé la permission à son mari qui a donné son accord que je vienne vivre avec eux avec mes demi-frères que je connais très bien d’ailleurs. C’est mon beau-père qui paie mes études. Mais depuis que je vis là-bas, je constate que mon beau-père ne m’aime pas comme ses propres enfants. Il ne m’accepte pas comme son fils. Je vois qu’il préfère ses enfants. Quand je parle de cela à ma mère, elle ne me crois pas et me dit de me calmer et que ça va aller. Mon père est également dans cette ville mais il est marié également avec une autre femme. Il ne m’a jamais proposé de venir vivre chez lui. Je n’ai jamais été là-bas. Quand j’ai besoin de lui, je l’appelle au téléphone et lui aussi m’appelle souvent. Cette situation me met mal à l’aise et je voudrais quitter ma mère. Mais je ne sais pas où aller vivre, car je ne travaille pas pour le moment.  Avec mes demi-frères, il n’y a pas de problème. On s’entend à merveille et on s’amuse bien ensemble. Ils savent que je suis leur grand-frère. Avec ma mère, je sais bien qu’elle m’aime bien comme ses autres enfants. Le problème, c’est son mari. Il a du mal à m’accepter dans sa maison. Vraiment à cause de son attitude, je ne me sens pas du tout bien dans cette maison et j’aimerais bien quitter la maison. Mais j’ai l’impression que ma mère ne me comprend pas.  C’est une situation humiliante. Que faire ? Aidez-moi.

 

Un lecteur

 

C’est vraiment un dilemme. Vous venez d’arriver dans cette maison et je peux dire que vous êtes comme un étranger. Dites un grand merci à votre beau-père, car il n’est pas obligé de payer vos études. Ne soyez pas exigeant, acceptez déjà le peu que votre beau-père vous offre. Ne soyez pas ingrat, ne demandez pas l’impossible à autrui. Je trouve que vous pouvez faire tout votre possible pour avoir l’amour de votre beau-père. Par exemple, chaque matin, lavez sa voiture. Faites ses courses, proposez-lui de lui rendre service, je pense qu’à la longue, il va baisser sa garde. Peut-être qu’il voit en vous un rival. Vous lui rappeler votre père qui a eu un enfant avec sa femme. Mais je trouve que vous êtes déjà un grand garçon bien que vous ne soyez pas encore majeur. Vous savez bien qu’en racontant des choses à votre mère, cela peux briser son foyer ou occasionner des petites bagarres entre elle et son mari. Donc, ce n’est pas la peine de raconter des choses à votre mère. Rien n’oblige votre beau-père à vous héberger, à payer vos études. Il a marié votre mère, mais pas vous. C’est un peu normal qu’il s’occupe bien de ses enfants, c’est son sang. N’attendez pas qu’il vous aime comme ses propres enfants. Dites-lui déjà merci de vous avoir hébergé, de vous nourrir, et de payer vos études. Faites bien l’école pour être autonome et quittez sa maison quand vous seriez majeur. Vous avez la chance que votre père est  toujours en vie, proposez à votre père d’aller vivre chez lui. C’est là que vous devriez vivre, car  chez votre père, c’est chez vous. Je ne crois pas qu’il va refuser, il faut en parler à votre mère d’abord pour la convaincre. C’est votre famille là-bas et c’est mieux que vous partiez vivre là-bas pour connaître bien votre famille paternelle. Si toutefois votre père accepte, arrivez aussi là-bas, ne faites pas un bras de fer avec la femme de votre père, c’est-à dire votre belle-mère. En effet, elle aussi est chez elle. Calmez-vous et faites tout votre possible pour  avoir l’estime et l’amour de votre belle-mère. Faites tout pour être autonome d’ici moins de 10 ans pour vous prendre en charge. Ce sont des situations que beaucoup de personnes vivent en Afrique et ailleurs. Mais il faut faire avec. On ne gagne pas tout ce que l’on veux dans la vie. Dites-vous que c’est votre destin et vous vivez avec, car les choses sont déjà scellées.  Ce n’est pas une situation humiliante, car vous n’êtes pas responsable de cette situation. Vous êtes innocent, car vous n’avez pas choisi vos parents. Comme le dit un proverbe africain, « Un enfant dois être élevé chez son père ». Courage et tenez bon. Ainsi va la vie. Ce n’est pas un drame. Vous êtes un garçon et vous allez affronter les problèmes de la vie. Excellent week-end.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.