Home >> Solutions à nos problèmes >> « Je veux reconquérir mon ex-mari qui se remarie le week-end prochain »

« Je veux reconquérir mon ex-mari qui se remarie le week-end prochain »

J’ai 32 ans. Mon ex –conjoint et moi sommes sortis ensemble pendant six ans. J’ai commencé à sortir  avec lui quand j’avais 19 ans. Nous étions de meilleurs  amis. J’ai attendu qu’il ait terminé ses études et commencé à travailler pour que sa famille et la mienne se rencontrent. Nous nous sommes mariés plus tard et avons eu  un fils qui a aujourd’hui 7 ans. Mon mari était parfois colérique, mais nos problèmes ont commencé quand j’ai voulu lui faire comprendre qu’il ne doit pas me surveiller. Chaque fois que nous nous disputions, je ramassais mes effets pour rejoindre ma famille. Et mes sœurs téléphonaient à mon mari pour lui faire des remontrances. S’il tente de me surveiller, je lui dis aussitôt que c’est mieux qu’on divorce. En réalité, je n’ai jamais voulu divorcer, mais j’avais mon orgueil à préserver. Un jour, je l’ai poussé à bout. Et pour la première fois, il m’a battue et m’a mise dehors. Je  suis allée dans ma famille et l’a convoqué à la Police. Mais pour être honnête, j’avais l’habitude d’insulter mon mari pour rien.  A la Police, on l’a détenu et sa famille m’a demandé de retirer la plainte. Aujourd’hui, je pense que ce que  j’ai fait, n’est pas bien. Mon mari  n’a jamais été un homme violent. Il  m’a battue et mise dehors ce jour-là parce que je l’ai poussé  à bout. Malgré tout, il s’est agenouillé après et s’est excusé pour son comportement. J’ai retiré la plainte à la Police et nous nous sommes réconciliés. Au bout de trois mois, j’ai encore regagné la famille avec mes effets après une petite dispute. Deux jours après ladite dispute, j’ai appris qu’il est à l’hôpital, mais ma famille m’a dit que je ne dois pas m’y rendre parce qu’il va penser que je le supplie. En outre, mes sœurs pensaient qu’il fait semblant d’être malade. Durant tout ce temps, les gens me consolaient comme si j’étais maltraitée. Il a passé une semaine à l’hôpital et après sa sortie, j’ai reçu un appel téléphonique de son avocat pour le divorce. J’ai voulu m’opposer au divorce, mais avec mon orgueil, je voulais qu’il change d’avis lui-même et me supplie de regagner le foyer. Je l’ai appelé et lui  ai dit qu’on doit divorcer, parce que je vis chez lui comme si j’étais en enfer. Lorsque nous nous  sommes rendus au tribunal, je  voulais le faire payer. Alors, j’ai dit au juge qu’il faut que ses biens soient partagés, car nous nous sommes  mariés sous le  régime monogamique biens communs. Mais à ma grande surprise, il a déclaré ouvertement au tribunal que tout ce qu’on a acquis ensemble, va me revenir. Tout ce qu’il voulait, c’est le divorce. Nous avons divorcé il y a quelques mois de cela. Maintenant, le week-end prochain, mon ex-mari se remarie, alors que je suis toujours dans ma famille. Ma famille parle mal de moi, je dépends de ce que mon ex-mari donne à son fils pour vivre, car je ne travaille pas. Depuis l’annonce de son mariage, je ressens de l’amour pour mon ex-mari et le veux de nouveau, mais ne sais pas comment faire. Comment dois-je m’y prendre pour récupérer mon ancien mari ?

 

Une femme désespérée

 

C’est dommage, j’ai l’impression que vous vous êtes mariée dans l’immaturité. A peine vivez-vous un petit problème dans votre foyer que vous courrez le raconter à vos sœurs qui semblaient diriger votre foyer. C’est votre foyer et non celui de vos sœurs. Vos sœurs célibataires qui sont assises à la maison ne sont pas bien placées pour vous prodiguer de bons conseils. Aujourd’hui, vous regrettez votre conduite, c’est trop tard, car les dés sont déjà pipés; votre ex-mari ayant déjà pris la décision  de se remarier, vous avez perdu votre foyer. A travers vous, je voudrais dire aux femmes mariées de faire attention aux conseils qu’on leur prodigue pour gérer leur foyer. Ne soyez pas dupe. Même les petites filles non mariées sont beaucoup plus matures que vous et ne raisonnent pas de la sorte. Il n’y a aucun avantage dans l’orgueil. Si ce sont les gens qui, de l’extérieur, doivent gérer votre  vie de couple, vous allez vous retrouver  à l’extérieur de  votre foyer. Il y a un proverbe mossi qui dit que « L’eau versée ne peut plus être ramassée ». Alors, oubliez votre ex-mari et refaites votre vie avec quelqu’un d’autre. Vous pouvez rester de bons amis comme vous avez eu ensemble un enfant. Cela va vous servir de leçon pour que vous conseillez bien vos cousines, soeurs et copines. Vous ne pouvez plus réintégrer votre foyer. N’essayez même pas de le faire, c’est fini, tournez la page. Ce n’est pas non plus la peine d’aller pleurer dans les églises, les mosquées ou encore consulter les marabouts, car Dieu a tranché. Comme vous ne vouliez pas votre ex-mari et qu’il veut maintenant refaire sa vie avec une autre femme, est-ce cela qui vous fait mal ? Ou êtes-vous consumée par le brasier de la jalousie et cherchez à torpiller sa nouvelle relation ? Vous avez mal agi,  quand votre homme était malade hospitalisé, à cause de votre enfant commun, vous auriez dû vous rendre à l’hôpital avec l’enfant pour lui rendre visite. Mais, comme vous êtes orgueilleuse et que vos sœurs vous ont dit de ne pas s’y rendre au motif qu’il fait semblant d’être malade, vous ne l’avez pas fait. Si vous étiez une bonne femme, quand il a exprimé son souhait de divorcer d’avec vous, sa famille l’en aurait dissuadé. Mais vu votre comportement, je suis sûr que sa famille l’a même encouragé dans ce sens.  Comportez-vous bien maintenant et éduquez bien votre enfant pour qu’il soit utile plus tard à sa famille et à la société. Courage et excellent week-end à vous.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *