Home >> Solutions à nos problèmes >> « Je rêve de m’en aller loin d’ici »

« Je rêve de m’en aller loin d’ici »

 

Né dans une famille de cinq enfants, je suis le 2è garçon et l’avant-dernier de la famille. J’ai 23 ans et j’ai  fréquenté jusqu’en classe de Terminale, mais je n’ai pas obtenu mon BAC. Depuis deux ans, je ne fais rien, et mes aînés  me donnent souvent 5 000  ou 10 000 F CFA pour mes besoins. Je sens que je suis malheureux et je rêve d’aller aux Etats-Unis, pour réussir ma vie. Maintenant, il faut trouver l’argent du billet d’avion et du visa, ce qui est un vrai casse-tête. J’en ai parlé à mes sœurs et à mon grand frère, pour qu’ils m’aident. Mais ils ne me font que des promesses non encore tenues. Je vagabonde et le plus souvent, je reste avec des amis sous un arbre pour prendre le thé afin de « tuer » le temps. Des fois, je cherche juste  100 F CFA pour acheter quelque chose mais je n’en trouve pas. Est-ce une vie ça? Mes parents sont des fonctionnaires à la retraite, ils n’ont plus grand-chose. Comme la plupart des hommes, je voudrais réaliser aussi des choses pour mes parents avant qu’ils ne meurent. Que dois-je  faire ? Je suis à votre écoute.  Merci d’avance.

  1. Tiemtoré, secteur 8 Ouagadougou

 

Comme la plupart des jeunes d’Afrique, vous ne pensez qu’à faire fortune aux Etats-Unis. Mais,  ce que vous ignorez, c’est que ce n’est pas le paradis terrestre là-bas. Aux USA, il y a aussi des chômeurs et des malheureux comme chez nous en Afrique. Avez-vous songé au froid, à la solitude, au manque d’argent, aux papiers administratifs, au manque d’affection familiale aux USA ? En Occident, c’est chacun pour soi, Dieu pour  tous. Personne ne vient au secours de l’autre, contrairement  à ce qui se passe en Afrique. Ce que vous ignorez, si aujourd’hui vous vous rendez aux Etats-Unis avec un visa touristique, il expirera dans quelques mois. Ce visa ne vous donne pas  le droit d’y travailler et à son expiration, vous vous trouverez dans une situation irrégulière, même si c’est vrai qu’au pays de l’oncle Sam, il n’y a pas de tracasseries policières  comme en Europe. Si votre visa expire et que vous vivez toujours là-bas, vous risquez de ne plus pouvoir rentrer au pays. Donc, il vous faudra passer dix à quinze ans pour vous mettre en situation régulière avant de pouvoir revenir au pays et ce, si vous perdez un être cher dans votre pays. Si vous revenez chez vous, vous ne pourrez plus repartir aux USA, parce que vous serez  fiché par les services de renseignements américains. Il y a la nostalgie de votre pays aussi qui vous rongera aux USA. Quand vous y êtes en situation irrégulière, vous travaillez dans la clandestinité  sans aucune assurance, sans déclaration à la caisse de sécurité. Donc, vous serez exploité avec un bas salaire. Si par exemple, vous aviez obtenu un BAC technique ou saviez vous servir de vos dix doigts, comme on le dit couramment, saviez faire un métier, il vous serait plus facile de travailler en Amérique. Si vous tenez à ce projet, il faudra vous inscrire d’abord ici au Burkina Faso dans une structure pour apprendre à lire et à écrire en anglais et  si possible, un métier avant de partir aux USA. Cela vous sera très bénéfique. Nos  frères africains qui sont aux Etats-Unis  ou en Europe, quand ils racontent comment ils vivent là-bas, ceux qui sont restés au pays rêvent aussi d’y aller. Ces frères ne parlent pas des aspects négatifs de la vie aux USA. Pourtant, ils y vivent parfois dans la misère. Souvent, certains même ne mangent pas assez ou dorment dans une petite chambre à 10 ou 15 personnes. Tout n’y marche pas comme sur des roulettes. Ils faut bien peser le pour et le contre, avant de prendre une quelconque décision en ce qui concerne votre projet. Il y a des Africains qui sont partis aux Etats-Unis et qui sont revenus bredouille. Par contre, d’autres y trouvent leurs comptes. Je me dis que tout le monde peut trouver son compte chez lui, il n’y a pas de sous métiers. Investissez-vous ici dans un métier que vous aimez, faites-le avec  amour et vous verrez que  le résultat sera positif. Vous  pensez qu’il n’y a rien  à faire au Burkina. Pourtant, il y a des gens qui viennent d’ailleurs et investissent ici dans notre pays avec succès : ils se frottent les mains avec des millions de francs CFA. Vous êtes jeune et l’avenir sera  rose pour vous si vous y mettez de la volonté. Cherchez et vous trouverez. Vous  n’avez pas besoin d’aller ailleurs pour faire fortune. Ce qui est sûr, on est toujours mieux chez soi. A bon entendeur salut.

 

 

 NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.