Home >> Solutions à nos problèmes >> « Je préfère mes amis à ma famille »

« Je préfère mes amis à ma famille »

Je suis un jeune homme d’une trentaine d’années. Célibataire, je suis issu d’une famille modeste. Vu que mes parents n’ont pas beaucoup d’argent, j’ai arrêté mes études en classe de seconde. Ne partant plus à l’école et ne voulant pas rester oisif, j’ai initié un projet pour l’élevage des poules, pour en produire des œufs. J’ai proposé que les membres de ma famille cotisent pour me donner l’argent nécessaire pour que je puisse réaliser mon projet, car j’aime bien ce travail qui me tient à cœur. J’ai demandé en vain le soutien à mes parents : mes frères, mes sœurs, mon papa, ma mère, mes cousins, mes cousines, mes oncles, mes tantes, etc. Je n’arrivais plus à trouver le sommeil tellement ce projet me tenait à cœur. En plus, je savais que c’est un projet porteur, qui va marcher et me procurer du bénéfice. Après mille réflexions, je suis allé voir mon ami intime qui travaille déjà. Je lui ai soumis mon projet et demandé de me prêter 500 000 F CFA pour que je puisse démarrer mon activité. Il m’a encouragé et a pris un crédit pour me prêter, sans même m’exiger une garantie quelconque. Quand mon activité a commencé à marcher, j’ai remboursé le prêt de mon ami intime. Et comme j’avais de l’argent, j’ai déménagé en prenant une maison plus commode en ville. Je n’ai plus le temps de passer en famille régulièrement. Donc, mes frères, sœurs, cousins et cousines passent souvent me rendre visite. Maintenant, quand ils ont un problème d’argent, ils veulent que je leur vienne en aide. Mais, c’est mal me connaître car je n’ai pas oublié ce qu’ils m’ont fait. Aujourd’hui que je peux avoir mon propre argent, c’est maintenant qu’ils viennent vers moi. Je préfère aider mes amis qu’eux. D’ailleurs, je préfère mes amis à ma propre famille. Pensez-vous que je dois aider ma famille ou mes amis ? Pour mon ami intime qui m’a aidé, je suis prêt pour n’importe quelle situation qu’il viendrait à m’exposer.  Je reste à votre écoute.

 

Un homme serein

 

Dans la vie, il faut savoir écouter, la vie ne se résume pas ainsi.  Il est bien vrai que votre ami intime vous a aidé à un moment où vous étiez dans le besoin, mais avant qu’il ne vous aide, vous êtes né d’une famille, d’un père et d’une mère qui vous ont donné la vie. Donc, vous êtes redevable envers eux toute la vie. Vous avez grandi avec vos frères et sœurs, dans une ambiance familiale. En plus, vous même avez dit que votre famille n’est pas riche. Donc, peut-être que vos frères et sœurs, y compris vos parents, n’avaient pas d’argent pour votre projet. Vous en avez gardé  rancune et cela n’est pas du tout bon pour votre santé et pour vos rapports avec les membres de votre famille. Si vous pensez que votre famille ne vous aime pas, moi, je pense le contraire. En effet, vous êtes célibataire et si un jour, vous voulez vous marier, vos amis ne pourront pas aller demander la main d’une fille dans sa famille pour vous. Pour réaliser le mariage traditionnel par exemple, vos amis ne peuvent pas vous prêter leur famille, même s’ils vous aiment bien. Je ne le souhaite pas, mais si vous mourrez aujourd’hui, vos amis ne pourront pas vous enterrer, c’est votre famille  qui en aura la responsabilité. Tout commence par la famille. Il est bien d’avoir des amis, mais la famille passe avant tout. A cause de 500 000 F CFA, vous n’allez qu’à même pas tourner le dos à votre famille. Aujourd’hui, si Dieu vous a fait grâce et que vous pouvez aider votre famille, faites-le, c’est un devoir pour vous. Si vous n’étiez pas né et que votre famille ne vous avait pas donné une éducation et alimenté, vos amis ne vous auraient pas connu.  Si vous tombez malade aujourd’hui et que vous êtes hospitalisé, c’est votre famille qui s’occupera de vous. Je ne le souhaite pas, mais si vous tombez en faillite et que vous n’avez plus rien en termes d’argent, vous repartirez en famille pour loger et non chez vos amis. Dans votre cas, vous n’avez pas de choix à faire. Il est bien que vous aimiez vos amis, mais ne tournez pas le dos à votre famille. On peut avoir un ex-ami, mais on ne peut pas avoir un ex-père, une ex-mère, un ex-frère ou une ex-sœur. Les liens de sang ne peuvent pas s’effacer ou se laver. On ne choisit pas sa famille, c’est Dieu qui la choisit pour nous. Mais les amis, on les choisit et on peut les laisser tomber un jour quand on ne les veut plus. Je suis d’accord que vous soyez prêt pour aider votre ami intime dans n’importe quelle situation ou d’autres amis, mais tant que vous pouvez aider votre famille aussi, faites-le pour avoir sa bénédiction, c’est important. A bon entendeur salut

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e) s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.