Home >> Solutions à nos problèmes >> « Je préfère mes amis à ma famille »

« Je préfère mes amis à ma famille »

Je suis un jeune homme de 22 ans. Je vis toujours chez mes parents, avec mon père, ma mère, mes frères et sœurs. Sincèrement, je préfère mes amis à ma propre famille. Quand j’ai un problème, mes amis me viennent en aide, jamais ma famille. J’avais besoin d’un stage et après un boulot. J’en ai parlé à toute ma famille, la réponse est  toujours « On va voir ». Les membres de ma famille ont traîné pendant plusieurs mois et finalement, j’en ai parlé à mes amis et l’un d’eux m’a trouvé un stage rémunéré et un autre m’a trouvé après un bon boulot avec un bon salaire sans avoir passé un test ni un concours. Un jour, j’étais malade et j’ai appelé encore mes amis qui sont venus, m’amener dans une clinique et j’ai été hospitalisé et ceux-ci ont payé mes soins et la caution. Quand mes parents sont venus après à la clinique, ils m’ont demandé qui avait payé mes différentes factures et ordonnances, je leur ai dit que c’était mes amis. Mon père a eu honte et il   leur a remboursé l’argent. J’aurais voulu que mes amis soient mes parents, c’est bizarre mais à chaque fois que j’ai besoin d’eux quel que soit le problème, ils viennent toujours à mon aide et ils arrivent toujours à régler le problème. Sincèrement, je préfère mes amis à ma famille et si je devais choisir, je choisirais sans hésiter mes amis. Et je suis d’accord avec le dicton qui dit   qu’un bon ami vaut mieux qu’un frère.  La preuve, je passe plus de temps dehors avec mes amis qu’avec ma famille. Aujourd’hui, quand je vois ma famille qui me demande souvent de l’argent pour telle ou telle dépense, cela m’énerve. Je me demande  souvent, si mes amis ne m’avaient pas trouvé du travail, où aurais-je eu l’argent pour leur donner. Je donne l’argent plus à mes amis qu’aux membres de ma famille. Avec mes amis, je suis plus libre, ils me comprennent mieux.  Souvent dans les familles africaines, les gens ne peuvent pas t’aider quand tu  es dans le besoin. Ils attendent que tu meurs avant de venir faire les grandes dépenses, des funérailles grandioses. Moi, je n’en ai pas besoin, je préfère que l’on me vienne en aide pendant que je suis en vie.

 

Un fidèle lecteur

 

La famille est ce que l’on a de plus précieux. Ce sont les liens de sang, c’est l’Alpha et l’Omega. Si votre père et votre mère ne vous avaient pas conçu comment vos amis vous auraient connu ? Encore que votre famille vous a inculqué une bonne éducation et de bonnes valeurs, c’est ce que vos amis voient en vous et vous acceptent. On ne choisit pas sa famille. Comme vous aimez tant vos amis, pourquoi vous ne déménagez pas chez eux ? Certes, les amis, c’est important dans la vie d’une personne, mais ce n’est pas pour autant que l’on doit rejeter sa famille ou placer ses amis avant sa famille. Vous n’avez pas le droit de choisir car la famille vient toujours en première position. Quoi qu’il advienne, les amis ne peuvent pas remplacer la famille. Vous avez  la chance d’avoir de bons amis, mais ce n’est pas le cas chez tout le monde et cela ne vous donne pas le droit de rejeter votre famille. Vous avez totalement tort pour ce cas précis. Ce n’est pas parce que de bons amis vous ont trouvé  un stage et du boulot que vous allez dire que vous préférez vos amis à votre famille. Ne soyez pas ingrat envers votre famille car vous leur devez tout. Vous devez votre vie à votre père et à votre mère qui vous ont mis au monde, vous ont nourri, et éduqué. Vous devriez être reconnaissant envers eux. Si vos parents ne vous avaient pas mis à l’école, ni payé vos études, vous n’auriez pas croisé ces amis que vous acclamez tant.  Je vous rappelle que la famille en Afrique ne s’arrête pas à papa, maman, frères, et sœurs, il y a la grande famille, les oncles, tantes, cousins, cousines, grands-parents aux villages maternel et paternel. Pour le moment, vous ne comprenez pas bien la vie. Un jour, vous deviendrez papa et vous comprendrez mieux. A quelque chose malheur est bon. comme votre famille tardait à vous trouver un stage et un boulot, vous avez tout fait pour les avoir. C’est une bonne chose. Votre famille ne vous a pas fait du mal, sûrement qu’elle n’avait pas l’opportunité de vous trouver du travail et vous l’avez mal pris. Laissez-moi vous dire que vos amis ne peuvent jamais passer avant votre famille.  La famille est sacrée, c’est le plus grand bien que Dieu vous a offert.  Quand vous allez vous marier un jour et que vous irez demander la main d’une fille à sa famille, si vous partez  avec vos amis, on vous demandera toujours les membres de votre famille. Je ne le souhaite pas, je touche du bois. Même si vous aimez tant vos amis, un jour, si vous mourez, même si c’est chez vos amis, ils feront appel à votre famille pour vous enterrer, ils ne vont jamais vous enterrer sans votre famille. Vous savez le nombre de sacrifices que vos parents ont faits pour que vous soyez ce que vous êtes aujourd’hui ? Parfois vos parents sont restés des nuits entières, debout sans dormir pour veiller sur vous parce que vous étiez malade, à votre tendre enfance. Quelle que soit la situation, on ne dit jamais un ancien parent, un parent reste un parent. Mais, on entend souvent dire « ancien ami, ancien camarade ». Ne confondez pas les situations. La famille a son rôle et les amis aussi ont leurs rôles. Le linge sale se lave en famille. Les bénédictions que vous  recevrez de vos parents ne peuvent pas se comparer à celles de vos amis. La loi est claire, si un jour vous n’êtes plus de ce monde, c’est votre famille qui va hériter de vos biens et non vos amis. Vos amis sont importants pour vous mais votre famille passe d’abord. Pendant que nous y sommes, pourquoi ne changez-vous pas votre nom de famille pour prendre celui de l’un de vos amis ? Les amis ne pourront jamais remplacer la famille surtout en Afrique. Vous pouvez penser souvent que vos amis vous viennent en aide mais ne dites jamais à qui veut l’entendre que vous préférez vos amis à votre propre famille. Bon week-end et n’oubliez pas que nous vivons dans la période de Covid-19, donc respectez les mesures d’hygiène.

 

NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ils/elles peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.