Home >> A la Une >> « Je n’arrive pas à trouver un mari du fait de mon handicap »

« Je n’arrive pas à trouver un mari du fait de mon handicap »

Je suis une fille handicapée physique. J’ai perdu l’usage de mes deux membres inférieurs, depuis mon enfance, suite à la poliomyélite et je me déplace à l’aide de deux béquilles.

J’ai 30 ans, je n’ai pas encore eu d’enfant, je me suis donnée comme principe de ne pas en faire tant que je ne suis pas mariée légalement. Bien  que je sois handicapée, beaucoup de gens me trouvent belle et charmante. Le hic, c’est  que les hommes qui me font la cour ne veulent pas s’afficher en public avec moi.

Ils me donnent des rendez-vous la nuit, ils couchent avec moi et le  lendemain, quand ils me voient, ils font semblant de ne pas me connaître : même pas le moindre bonjour. D’autres même me disent que quand ils sont en compagnie de leurs amis, parents ou d’autres personnes, de ne pas leur dire bonjour.

Parmi ces hommes, il y en a qui sont socialement bien nantis, c’est-à-dire riches. Certains préfèrent m’appeler tard dans la nuit au téléphone quand les gens de leur maison sont couchés, puis couchent avec moi et le lendemain, c’est ni vu, ni connu ; ils refusent même que je passe la nuit chez eux. Ils refusent aussi mes visites  dans la journée chez eux. Ils ont honte de fréquenter une fille handicapée. Quand j’y pense, je souffre moralement, ils me prennent comme un objet de plaisir. A ce rythme, je me demande quel homme voudra se marier avec moi. A cause de cela, je me méfie des hommes maintenant.

Quand un mec s’approche de moi et qu’il veut aller au lit avec moi, si je refuse, il disparaît et ne me fait plus signe de vie. Quand je cède aussi à ses avances, parfois, par la suite, je ne le vois plus. D’autres même ne répondent plus à mes coups de fil encore moins à mes messages téléphoniques et ce, une fois que nous avons couché ensemble. Je trouve que c’est injuste et que c’est parce que je n’ai pas de pieds que les hommes me traitent de la sorte.

Mon âge avance et j’ai  besoin de fonder un foyer avec un époux et des enfants, mais je ne peux pas proposer à un homme de m’épouser. Je trouve que les hommes handicapés ne souffrent pas autant en matière d’amour comme nous les femmes. J’ai une amie handicapée qui a accouché, mais son homme  n’a pas reconnu l’enfant. Bien d’autres filles handicapées vivent la même situation que moi. Je  me demande si je suis obligée d’aller avec un homme handicapé pour trouver l’amour.

Je milite dans une association des femmes handicapées moteurs ; cela me permet d’évacuer mon stress et d’avoir des amies handicapées comme moi pour mieux échanger et se donner des conseils. Si j’avais compris cela très tôt, j’allais être une sœur religieuse et consacrer ma vie à Dieu. Comme toutes les jeunes filles, j’ai toujours rêvé de trouver un jour le prince charmant pour me marier et vivre une vraie histoire d’amour, mais je me décourage de jour en jour car il me semble impossible de trouver l’homme de ma vie. Comment dois-je m’y prendre ? Je souffre moralement et je ne sais pas à quel saint me vouer. Je trouve que je suis marginalisée, rejetée. Heureusement que ma famille biologique est correcte avec moi et me considère au même titre que les autres membres de la famille et non comme une handicapée.

 

Une fille découragée de la vie

 

C’est dommage que les garçons d’aujourd’hui cherchent les femmes pour leur plaisir plutôt que de penser au mariage. Les filles qui ne sont pas handicapées souffrent également comme vous, elles cherchent l’amour comme vous, certaines en trouvent et d’autres pas. Ne pensez pas que c’est parce que vous êtes une fille handicapée qu’il vous est difficile de trouver l’amour. Soyez optimiste et je suis sûr  que  vous allez trouver tôt ou tard l’amour de votre vie, je ne vous dis pas d’aller forcément avec un homme handicapé mais avec celui que vous aimez et qui vous aime aussi. Ne soyez pas avec un homme par défaut, cela ne résoudra pas le problème. Ne forcez pas l’amour, il doit venir naturellement. Je connais des femmes handicapées qui se sont bel et bien mariées avec des hommes non handicapés. Si vous trouvez un homme qui vous aime sincèrement, il ne verra plus votre handicap, il sera aveuglé par l’amour et vous épousera sans doute. Je vous comprends parfaitement, mais il faut garder espoir et patienter, car le mariage d’une fille est une question de chance et de nos jours, ce n’est pas  par sa beauté physique qu’une fille obtient le mariage ; je dirai que c’est son comportement, sa gentillesse, bref la beauté de son cœur, qui lui ouvrent les portes du mariage. Ce  que je peux vous dire, c’est de vous battre pour savoir faire quelque chose avec vos dix doigts, avoir une bonne rémunération, au lieu d’attendre tout d’un homme, et vous verrez que l’amour viendra tout naturellement. Les hommes d’aujourd’hui préfèrent  se marier avec des filles qui travaillent et qui apportent de l’argent dans le foyer. Ne mettez pas cette affaire de mariage dans votre tête, sinon, cela va vous fatiguer énormément, laissez les choses venir naturellement. Le mariage n’est pas une fin en soi. Vous n’êtes  plus une petite fille et vous savez faire la part des choses ; si un homme s’approche de vous et veut coucher avec vous pour ensuite continuer son chemin, ne cédez pas à ses avances. Même les filles qui ne sont pas handicapées rencontrent ce type d’hommes qui s’approchent d’elles seulement pour le sexe pour après continuer leur chemin. Si un homme vous fait la cour, vous amène chez lui très tard quand tout le monde est couché et qu’il ne veut pas que vous lui disiez bonjour dans la journée ou quand il est en compagnie de ses amis ou de ses parents, c’est mieux de mettre fin à cette relation, car vous savez bien que ce n’est qu’une relation de sexe qui vous lie. Je trouve que vous faites bien de militer dans une association des femmes handicapées, cela va vous permettre de vous épanouir et de vous donner des conseils les unes aux autres. Le rêve est permis en matière de mariage et toutes les femmes y ont droit. Néanmoins, soyez vigilante pour ne pas tomber dans les pièges des hommes. Comme le dit un proverbe, « Il vaut mieux vivre seul que d’être mal accompagné ». Je me dis que chaque femme a son homme quelque part et si un jour, ils se rencontrent, ils vont s’aimer et vivre pleinement leur amour. Bien que vous soyez une fille handicapée, vous avez des atouts de femme. Ce que vous devez éviter de faire, c’est d’être complexée par rapport  à votre handicap, dites-vous que vous êtes une fille comme les autres. Vous pouvez être artiste-chanteuse, actrice de cinéma, commerçante, fonctionnaire, etc., comme les filles non handicapées. Faites-vous plaisir, car on ne vit qu’une fois et le temps s’en va, profitez bien de votre vie, car elle est belle. Ne restez pas cloîtrée dans votre coin en vous morfondant sur votre sort. Je ne sais pas si les hommes handicapés ont moins de problèmes que vous les femmes handicapées en matière d’amour comme vous le dites, car chaque personne vit son problème à sa manière, même ceux qui ne sont pas handicapés. Le handicap n’est pas une fatalité, on peut être handicapé et bien vivre, c’est une question de mentalité. Je vous souhaite un bon week-end et gardez surtout espoir. Tenez bon.

 

NB : Nous vous rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié(e)s  de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/ elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1 200 Logements de Ouagadougou ou auprès de nos représentations dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP : 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *