Home >> Solutions à nos problèmes >> « J’aime les hommes mariés »

« J’aime les hommes mariés »

 Je suis une jeune fille de 30 ans, célibataire et sans enfants, je vis toujours chez mes parents. Depuis ma tendre jeunesse, j’ai toujours eu un faible penchant pour les hommes mariés. Avec un homme marié, je me sens protégée et je me retrouve bien avec lui. Mais  je ne sors pas avec beaucoup d’hommes mariés en même temps. Le premier homme de ma vie a été un homme marié et depuis lors, je trouve mon compte avec les hommes mariés. Mes copines me conseillent de laisser les hommes mariés et sortir avec un célibataire qui va me marier. Actuellement, je sors avec un homme marié depuis 2 ans, il est chez moi tout le temps. Nous sortons presque toutes les nuits, il me donne  de l’argent régulièrement pour mes dépenses. Mes parents le connaissent bien et toute ma famille aime son affaire. Il est intéressant et socialement, c’est un homme bien.  Au début de notre relation, je ne savais pas qu’il était marié mais quelques temps après, il m’en a informé. Mais cela ne me gêne pas du tout.  Bien qu’il ne m’ait pas présenté sa femme, je la connais bien, mais je ne sais pas si elle me connaît en tant que copine de  son mari. Elle et moi ne sommes pas des amies. De toute façon, je n’ai pas à faire à elle, mais plutôt à  son mari qui m’intéresse. Depuis que je le fréquente, je passe de très bons moments avec lui, je ne manque de rien, je nage dans le bonheur. Les 24 et 31 décembre,  et aussi le 14 février et les grandes fêtes, il les passe avec moi jusqu’au matin. Aucun de mes parents ne m’a jamais dit de laisser tomber ce type, car toute ma famille a de la sympathie pour lui. Souvent, il m’accompagne même au village. Je ne sais pas pourquoi mes copines condamnent ma relation avec cet  homme. Pourtant, je l’aime bien et je veux faire ma vie avec lui.  De toute façon, aucune loi de ce pays n’interdit à une fille de sortir avec un homme marié. Depuis que je l’ai connu, j’ai  compris que c’est l’homme de ma vie et pour rien au monde, je ne  vais le laisser tomber. Ai-je tort de sortir avec un homme marié ? Suis-je coupable de ce fait ? Je reste à votre écoute.

 

Une fille de cette ville

 

Il est vrai qu’aucune loi de  notre pays n’interdit à une jeune fille de sortir avec un homme marié. Je dirai aussi  que la vie est un choix et  chacun est libre de choisir la personne qui lui convient. Je respecte votre choix, mais permettez-moi de vous dire  que souvent, on peut vous guider dans votre choix, surtout en matière de choix de votre compagnon pour la vie. C’est bien beau l’amour que vous vivez, mais qu’est-ce que cet homme marié vous a promis ? Vous a-t-il promis de vous marier comme seconde épouse ou compte-t-il seulement passer de bons moments avec vous jusqu’à ce qu’il ne vous désire plus ? C’est dommage que papa et maman ne trouvent pas à redire sur votre relation avec cet homme, ils sont complices  et je suis sûr que votre homme leur donne de l’argent régulièrement et d’autres cadeaux souvent. Je crains que votre homme ne vous utilise pendant des années et qu’un jour, il vous laisse tomber au moment où vous auriez déjà pris de l’âge et ne pourriez plus faire d’enfant.  A ce moment, ce sera des regrets pour vous. L’argent est doux certes, mais souvent, il faut réfléchir beaucoup, car je suis sûr qu’un jour, il repartira vers sa femme et ses enfants, et vous risquez de sortir perdante. Ce qui est bizarre dans cette affaire, quand vous les jeunes filles sortez avec les hommes mariés, au début, vous utilisez les préservatifs lors des rapports sexuels, mais après  une certaine période, vous vous dites que vous vous connaissez suffisamment et faites l’amour sans vous protéger. Quand s’ensuit  une grossesse, le gars vous donne de l’argent pour avorter  et vous le faites. Cela  se répète plusieurs fois, et un jour, vous ne pouvez plus concevoir. Je trouve que l’argent que votre homme vous donne, ne peut rien garantir pour vos vieux jours. Il ne vous a pas construit une maison pour vous mettre à l’abri des vicissitudes de la vie. Je ne le souhaite pas, mais s’il meurt un jour des suites d’un accident ou d’une courte maladie, vous n’auriez que vos yeux pour pleurer. Je suis sûr qu’il ne vous a pas présentée à sa famille, cela signifie que bien qu’il trompe sa femme, il tient toujours à elle. Admettons qu’il soit un jour frappé par une maladie, cloué chez lui à la maison et ne peut plus sortir, vous ne pourrez pas aller chez lui. Je pense que ce gars veut seulement passer de bons moments avec vous pour bien exploiter votre jeunesse. Il peut bien vous marier en deuxième noce ou divorcer d’avec sa femme et  vous épouser, mais pourquoi ne le fait-il pas ? Posez-vous la question. Je suis convaincu qu’un jour, si sa femme est au courant  de sa relation avec vous, il va vous laisser tomber. Ne vous fiez pas aux belles paroles et promesses de ce gars. Pensez à vos vieux jours et dites-vous qu’une jeune fille a un temps où les hommes se bousculent autour d’elle et que plus son âge avance, moins les hommes s’intéressent à elle : ils se rabattent toujours sur les plus jeunes. Je dirai que vous êtes paresseuse et ne voulez rien faire de vos dix doigts. Vous voulez une prise en charge financière, vous sortez avec les hommes mariés à cause de leur argent. Si un homme marié vous fait la cour et qu’il n’est pas aisé financièrement, vous refuserez ses avances. Mettez-vous à la place de la pauvre femme du gars et de ses enfants. Son homme est toujours avec vous et dépense pour vous. Peut-être qu’il a  dû souffrir avec sa femme pour bâtir leur empire. Il se peut qu’il ait d’autres copines aussi, ne soyez pas sûr de vous en vous disant que vous êtes sa seule copine et qu’il ne veut plus de sa femme.  Le premier mari d’une femme, c’est son travail, dit-on souvent. Donc, cherchez à apprendre un métier et vous prendre en charge financièrement, car la beauté d’une femme est éphémère.  Il n’est pas tard pour le faire et vous pouvez encore vous ressaisir, au lieu de voler les maris d’autres femmes. Comme le dit si bien un proverbe, « On ne construit pas son bonheur sur  le malheur d’autrui». A bon entendeur salut.

 

 

 NB : Nous vous  rappelons que cette rubrique est la vôtre. Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresse, sont prié (e)s de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/elles le souhaitent. Ces derniers peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis au quartier 1200 Logements de Ouagadougou, ou auprès de nos représentants dans les différentes provinces.

 

evanikiema@yahoo.fr

Tél: (00226) 78 00 23 73

01 BP 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.