Home >> Couleur de vie >> INSTITUT FRANÇAIS DE OUAGADOUGOU : Il déballe le tapis rouge au public pour ses 50 ans d’existence

INSTITUT FRANÇAIS DE OUAGADOUGOU : Il déballe le tapis rouge au public pour ses 50 ans d’existence

1964-2014 ; l’Institut français de Ouagadougou, jadis appelé Centre culturel franco-voltaïque et centre culturel français George Méliès de Ouagadougou, a 50 ans. Et 50 ans ça se fête. Pour marquer d’une pierre blanche cet anniversaire, l’Institut en partenariat avec la Bank of Africa ont décidé de dérouler le tapis rouge à la population de Ouagadougou en lui offrant gratuitement une série d’activités. Pour porter l’information au public, l’Institut a organisé une conférence de presse le 11 septembre dernier en son sein.

 

Ce samedi 20 septembre, l’Institut français de Ouagadougou déballera le tapis rouge au public à l’occasion de ses 50 ans d’existence. Début de la célébration de cet anniversaire, cette journée sera marquée par plusieurs activités dont des visites artistiques insolites, une tombola, un vernissage et des concerts. Expliquant ces activités au cours de la conférence de presse annonciatrice de l’évènement, Marine Leloup, directrice de l’institut a laissé entendre que les visites artistiques seront orchestrées par l’artiste humoriste KPG et sa fine équipe. De façon insolite et conviviale, ceux qui n’ont jamais mis les pieds à l’Institut, ou ceux qui connaissent peu l’Institut se feront surprendre au détour d’une salle ou d’une étagère. « J’invite le public à venir découvrir ou redécouvrir l’institut qui présente plusieurs opportunités à l’épanouissement des jeunes et aussi des personnes adultes », a affirmé la directrice. Pour ce qui est de la tombola, elle confie qu’elle aura lieu au cours de la journée et permettra après tirage au sort dans la soirée, à plusieurs personnes de repartir avec de nombreux lots tels que des livres, des places au cinéma, des T-shirts, etc. A l’occasion de la célébration, l’Institut a accordé une place importante aux étudiants en lançant en partenariat avec la Bank of Africa, l’opération 1000 cartes d’abonnement à la médiathèque. Pour en être bénéficiaire, il suffit de remplir les modalités d’inscription à partir du 20 septembre sur le site www.institutfrançais-burkinafaso.com. « Ce sont les 1000 premiers étudiants à s’inscrire qui seront bénéficiaires. L’opération concerne les étudiants qui ne se sont jamais inscrit à l’Institut et sera gratuite», a précisé Marine Leloup, avant d’inviter les étudiants à se hâter pour pouvoir être bénéficiaire. Les activités seront couronnées par deux concerts géants à partir de 20h30 avec Adama Bilorou Quintet et Abdoulaye Cissé, véritable icône de la musique voltaïque. « Toutes ces activités seront gratuites », a tenu à préciser la directrice qui a invité toute la population à venir découvrir l’Institut et à faire la fête avec eux.

En rappel, le centre culturel franco-voltaïque a été ouvert en 1964. Il est devenu Centre culturel français George Méliès en 1985, en hommage à l’un des génies du cinéma français Georges Méliès et en lien avec la capitale de l’Afrique de l’Ouest du cinéma que représente Ouagadougou avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. En 2011, est créé l’Institut français du Burkina Faso qui rassemble l’institut français de Ouagadougou et l’antenne de Bobo-Dioulasso. Depuis 2011, la promotion de l’action culturelle extérieure de la France est confiée à une seule et même agence basée à Paris, l’Institut français qui est chargé d’assurer la tutelle de l’ensemble des centres culturels dans le monde. Lieu de rencontre et d’échanges, l’Institut français est destiné à la diffusion de la culture française, à la coopération culturelle franco-burkinabè, au rayonnement de la francophonie et à la promotion des études en France.

Yannick SANKARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *