Home >> Culturama >> FEMUA 2019: Burkina Faso, 1er pays invité d’honneur

FEMUA 2019: Burkina Faso, 1er pays invité d’honneur

La cérémonie officielle d’ouverture marquant le début  du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) acte 12, a eu lieu le 23 avril 2019, à Anoumabo dans la commune de Marcory à Abidjan en présence de la marraine, Mme Dominique Ouattara, première dame de la Côte d’Ivoire, du ministre burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, du Commissaire général du FEMUA, Salif Traoré alias Asalfo, lead vocal du groupe de musique ivoirien Magic System.

 

Pour cette 12e édition du FEMUA, le Burkina Faso, premier pays invité d’honneur de l’événement, a donné la joie au public à la cérémonie d’ouverture avec la prestation de la troupe warba de Koupèla. C’est la première fois que le festival a un pays invité d’honneur et le Burkina y était représenté avec une forte délégation de plus d’une centaine de personnes composée d’artistes-musiciens et d’autres acteurs de la culture. Le lendemain de l’ouverture, le 24 avril 2019, ce fut la soirée burkinabè à l’Institut français d’Abidjan avec les prestations musicales des artistes comme Mariah Bissongo, Eunice Goula, Salie Z, Frère Malkhom et Mandowé, avec Smarty comme maître de cérémonie, et un grand défilé de mode réalisé par Zeck style, Celest Confection. La surprise du jour viendra de Smarty. En effet, quand Mandowé était en pleine prestation live, Smarty n’a pas hésité à le réjoindre sur scène avec son micro pour l’accompagner, un scénario qui n’était pas prévu. Ce fut alors un tonnerre d’applaudissements dans la salle comme si on assistait à la renaissance du groupe Yeleen. A la fin de la prestation, les deux artistes se sont serré dans les bras. Le 25 avril 2019, sur le site de l’INJS à Marcory, ce fut une journée dédiée au Burkina Faso en présence des ministres burkinabè de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, du Commerce Harouna Kaboré, qui avaient à leur côté le ministre ivoirien de la Culture, Maurice Bandama. Dégustation de plats burkinabè et une exposition-vente de produits made in Burkina et des prestations d’artistes burkinabè ont marqué la journée. Cette 12e édition du FEMUA était placée sous le thème « Genre et développement ». Durant toute la semaine du 23 au 28 avril 2019, dans l’enceinte de la cour de l’INJS à Marcory, toutes les nuits, de 21h à 6h, c’était des ambiances électriques avec les artistes qui jouaient avec l’orchestre en live : la Reine du wassoulou, Oumou Sangaré, qui était tête d’affiche, Allah Thérèse, Femi Kuti, Kaaris, Roga Roga & Extra Musica, Chidinma, Mani Bella, Yvan Buravan, Mariah Bissongo, Molière, Josey, Claire Bahi, Kérozen DJ, Chantal Taïba. La dernière nuit, c’est la ville de Gagnoa, située 228 km d’Abidjan, qui a refermé le show musical de 21h à 6h du matin. Toutes les prestations musicales étaient gratuites, avec une sécurité garantie. La nuit où Chantal Taïba a fait son show, elle a invité l’international Didier, Drogba qui est venu suivre sa prestation et l’a rejointe sur le podium pour danser. Ce fut un moment de stupeur et le public scandait : « Drogba, Drogba… ». Il faut rappeler que le volet social du FEMUA est toujours d’actualité et se traduit par le vaste chantier « un FEMUA, une école ». Cette année, la Fondation Magic System qui s’occupe de ce volet, a choisi Bayékou Bassi, un village de la circonscription de Gagnoa et situé à 6 km de la ville de Gagnoa, pour y bâtir l’EPP Magic System de Bayékou. Il s’agit d’une école qui a été livrée aux populations et dont la première pierre a été posée en 2018. L’établissement a été inauguré le 28 avril dernier à l’occasion de la clôture de la 12e  édition du FEMUA. Toujours dans le cadre de la dimension sociale du festival, un centre d’accueil pour orphelin a été également inauguré à Bingerville à Abidjan. Le prochain rendez-vous pour la 13e édition du festival est pris pour l’année prochaine, toujours à la même période, avec le Togo comme pays invité d’honneur.

 

Evariste Télesphore NIKIEMA, envoyé spécial à Abidjan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.