DE NOS JOURS, LE SEXE D’UN ENFANT A-T-IL DE L’IMPORTANCE ? - Evasion
Home >> Couleur de vie >> DE NOS JOURS, LE SEXE D’UN ENFANT A-T-IL DE L’IMPORTANCE ?

DE NOS JOURS, LE SEXE D’UN ENFANT A-T-IL DE L’IMPORTANCE ?

Chers lecteurs et lectrices, à une certaine époque, les vœux des parents étaient d’avoir plus de garçons que de filles parmi leurs enfants. Avec l’évolution des données, nous avons voulu savoir si cette situation a changé ou pas. De nos jours, le sexe d’un enfant a-t-il de l’importance ? Voici quelques réactions de certains citoyens.

 

Hyppolite Yanogo

 

« Je ne pense pas »

 

Je ne pense pas. Avant, les parents souhaitaient avoir beaucoup de garçons pour les travaux champêtres mais,  les choses ont évolué. Je ne pense pas qu’il y ait actuellement une différence entre un homme et une fille.

 

Siméon Zemba

 

« On souhaite avoir au moins un garçon parmi nos enfants »

 

Bien sûr que oui. On souhaite avoir au moins un garçon parmi nos enfants, pour qu’il soit l’héritier et continue ce que le papa a commencé.

 

Moumouni Coulibaly

 

« L’essentiel est d’inculquer une bonne éducation à son enfant »

 

Le sexe de l’enfant n’a pas d’importance pour moi. Généralement, ce sont même les filles qui gèrent mieux les parents que les garçons. L’essentiel est d’inculquer une bonne éducation à son enfant.

 

Déborah Ouédraogo

 

« Moi, je trouve que les filles se soucient plus des parents que les garçons qui ont d’autres chats à fouetter »

 

Généralement, les parents veulent des garçons alors que moi, je trouve que les filles se soucient plus d’eux que les garçons qui ont plutôt d’autres chats à fouetter. De nos jours, le sexe d’un enfant n’a plus d’importance.

 

Daniel Sawadogo

 

« Renier un enfant parce qu’il n’est pas du sexe souhaité, c’est aller contre la volonté de Dieu »

 

Un enfant est un enfant. Renier un enfant parce qu’il n’est pas du sexe souhaité, est aller contre la volonté de Dieu. Il y a des familles qui n’ont que des filles et sont heureuses.

 

Propos recueillis par Aboubakar Kéré KERSON

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *