Home >> Star Actu >> Daphné, artiste Camérounaise : « J’ai été violée »

Daphné, artiste Camérounaise : « J’ai été violée »

:

Belle et toujours souriante, la chanteuse camérounaise Daphné cachait jusque-là une histoire et un souvenir douloureux qui ont bouleversé sa vie. Après des années de souffrance, seule avec son traumatisme, elle a osé révéler  le 28 septembre 2020 le drame qu’elle a vécu dans son enfance.  « J’ai été violée dans mon enfance par une personne dont je ne me souviens plus. J’ai vécu une série de dépressions, de crises d’anxiété et de panique et une détérioration de ma santé en raison du traumatisme que j’ai traversé », avoue-t-elle sur sa page Instagram. Une  terrible histoire qui va avoir de graves conséquences sur sa vie de femme. Elle raconte : « Après la fin de ma première relation, je ne pouvais me pardonner d’avoir laissé un homme en moi à nouveau. Les choses ont empiré quand quelqu’un à qui je me suis confiée m’a dit :  « Regarde celle-là qui ne se souvient même pas de la personne qui a pris sa virginité ». A ce moment-là, j’ai été complétement abattue. « Je me sentais comme une chose sale et sans valeur ». Dès lors, la jeune Njie Efundem Daphné, son nom à l’état civil, va vivre une succession de problèmes de santé physique mais surtout mentaux. Une sorte de psychose qui l’a poursuivie jusqu’à ce qu’elle devienne une star. Et quand on est une célébrité, le public ne vous voit que sous les plus beaux angles. On vous croit heureux, et pourtant. « En 2013, on m’a diagnostiqué un problème de santé, mais je n’ai pas pu recevoir de traitement en raison de ma peur de laisser pénétrer quoi que ce soit dans mon vagin. J’ai fréquenté un certain nombre de gars qui ne pouvaient pas comprendre pourquoi je ne pouvais pas avoir de relations sexuelles. Certains d’entre eux pensaient que j’étais lesbienne, d’autres pensaient que j’avais vendu mon sexe de manière démoniaque pour le succès de ma carrière. Cela fait presque dix ans que je n’ai pas eu de relations sexuelles. Mon état de santé s’est détérioré au fil des ans », révèle-t-elle. Dans  cette confession historique, Daphné raconte qu’un jour, en fin d’année 2018, à la suite d’une douleur aiguë qui a provoqué son évanouissement, elle a été évacuée d’urgence à l’hôpital. Là, le médecin, après analyse, a dit qu’elle souffrait de vaginisme. Il faut savoir que le vaginisme est une réaction psychophysiologique complexe qui se traduit par des contractions musculaires empêchant toute pénétration vaginale. Ce qui rend impossible l’acte sexuel, le pénis ne pouvant y pénétrer sans occasionner de vives douleurs. Le   médecin  l’a recommandée auprès  d’un psychologue-psychiatre, Dr Eyoum.

« J’ai commencé une thérapie grâce à laquelle j’ai pu surmonter mes dépressions. Je suis moins anxieuse, plus confiante en qui je suis et en mes capacités ». Aujourd’hui, elle se sent beaucoup mieux. Pour la jeune chanteuse, c’est comme un nouveau départ dans sa vie de femme. C’est ce qui explique qu’elle se soit rasé la tête. « Avec la coupe de mes cheveux, j’ai jeté tout ce qui entravait ma croissance d’une manière ou d’une autre, bien que cela ait également été fait pour soutenir une femme forte qui se bat contre le cancer ». « Je peux dire que je suis née de nouveau, prête à être à nouveau une femme affirmée et responsable », assure-t-elle. Daphné précise que si elle a tenu à raconter son histoire, c’est pour dire à toutes les femmes qui souffrent qu’elles ne sont pas seules, car la plupart ne savent pas où et comment trouver de l’aide pour s’en sortir.

 

Evariste Télesphore NIKIEMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.