Home >> A la Une >> Black So Man

Black So Man

Dans l’histoire musicale burkinabè, son nom demeurera à jamais, car il est et restera le seul à avoir imposé la musique burkinabè au sommet de tous les sommets. Né dans les années 1966 à Koudoukou, au Burkina Faso, Black So Man, de son vrai nom  Bintogoma Traoré, artiste  interplanétaire qu’il l’était, a toujours osé dire haut et fort ce que les autres pensaient bas à travers ses textes poignants. Des tubes à succès tels que :

« Tout le monde et personne » en passant par

« J’étais au procès » jusqu’à

« Système de Vampire ». Il était cet artiste qui faisait de ses chansons une véritable poésie musicale. En effet, chaque mot qu’il sortait à travers une chanson avait un sens élevé.

Son dernier album à la Coupe d’Afrique des Nations Burkina 98 rendant hommage à notre Onze national fut un franc succès qui continue de faire danser le monde du show biz et du football africain.

Black So Man nous a quittés le 16 mars 2002 à Abidjan en Côte d’Ivoire, par suite d’un accident de circulation où il avait été grièvement blessé dans un accident de la route en décembre 1997 qui l’a laissé paraplégique. Il avait été répandu une rumeur au Burkina Faso selon laquelle Black So Man avait été tué pour sa critique du système.  Il était musicien de reggae, un chanteur très engagé dans ces textes. Il critiquait métaphoriquement les conditions  qui prévalaient au sein de l’élite politique. Son premier album a été un grand succès. Il est considéré malgré sa courte carrière comme l’un des musiciens les plus célèbres de son pays et de toute l’Afrique de l’Ouest.

 

Evariste Télesphore NIKIEMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.