Home >> Culturama >> 6E EDITION DE FIDO: Sous le signe de la résistance

6E EDITION DE FIDO: Sous le signe de la résistance

La 6e édition du Festival international de danse de Ouagadougou (FIDO) se tiendra du 27 janvier au 3 février 2018 sous le thème :« Danse et résistance ». L’information a été donnée le 19 janvier dernier dans la salle du petit Méliès de l’Institut français au cours d’une conférence de presse. Le choix du thème est lié à la situation de l’école EDIT de la directrice du festival qui a été obligée de quitter son local en 2017.

Une vingtaine de compagnies venant d’Europe, d’Asie et d’Afrique sont attendues à ce festival coordonné par la chorégraphe Irène Tassembédo sur plusieurs sites à savoir l’Institut français, le CENASA, la Maison des jeunes et de la culture de Larlé, le grand marché, la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou et certains établissements scolaires. Cette édition est placée sous le patronage de Rosine Coulibaly, ministre de l’Economie, des finances et du développement, et le parrainage de Christophe Marquis, directeur de l’Echangeur CDCN Hauts de France. La danse contribue à la diffusion et au brassage des expressions culturelles. Elle permet de transmettre des messages et intervient dans le champ social en participant à toutes les luttes émancipatrices. La danse ne doit pas mourir car elle doit continuer à vivre sur le fil de la transmission intergénérationnelle. Compte tenu de cela, nous avons le devoir de résister à tous les aléas », explique Irène Tassembédo.

Le spectacle d’ouverture « Gold » se tiendra le 27 janvier à 20h à l’Institut français. Le quartier général du festival sera installé à la Maison des jeunes et de la culture de Larlé.

 

Aboubakar Kéré KERSON

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *