Home >> A la Une >> 2016 : Quels sont les vœux et les attentes des acteurs culturels ?  

2016 : Quels sont les vœux et les attentes des acteurs culturels ?  

 

Chers lecteurs et lectrices, en ce début d’année nouvelle, nous vous présentons nos vœux les meilleurs et espérons que vous lirez votre rubrique avec beaucoup d’attention tout en découvrant de nouveaux thèmes. Quels sont les vœux et les attentes des acteurs culturels pour 2016 ? C’est à cette question que certains concernés ont bien voulu répondre. Lisez plutôt !

Watt Millo

Artiste-musicien

« Que les nouvelles autorités soient regardantes envers la culture »

Ce sont des vœux de santé, de paix, de progrès, de prospérité et de l’évolution de la musique burkinabè à travers l’éclosion de nouveaux talents. En ce qui concerne mes attentes, il faudrait que les nouvelles autorités du Burkina soient regardantes envers la culture en soutenant les projets de promotion de notre musique.

Agôzô

Artiste-musicien

« Que Dieu bénisse le Burkina Faso »

Je suis très content de voir 2016, je souhaite mes vœux les meilleurs à tout le monde. Que Dieu bénisse le Burkina Faso. Que les nouvelles autorités s’entendent et je prie le Seigneur pour que les malades recouvrent la santé. Je demande également la prudence en matière de circulation pour éviter des cas d’accidents qui sont récurrents sur nos routes.

Walib Barra

Producteur-manager

« Il faut un audit du BBDA »

Je souhaite une bonne et heureuse année 2016 à tous les Burkinabè, à tous ceux qui vivent au Burkina Faso. Que 2016 soit une année de paix, de stabilité, gage de développement de tout pays. Que les cœurs se désarment. Je souhaite plus de solidarité, plus de tolérance et que les créateurs aient plus d’inspiration. Que les auxiliaires de la création aussi aient plus d’ingéniosité en terme de stratégie de positionnement de nos œuvres et que la culture puisse triompher en 2016. Il faut un audit du BBDA.

Don Sharp de Batoro Artiste-musicien-promoteur

 

« Je souhaite beaucoup d’emplois pour les jeunes »

Je souhaite à l’ensemble de la population du Burkina Faso, une année de paix, de santé, de justice et de cohabitation pacifique. Puisse Dieu l’Eternel des armées illumine et éclaire notre chemin. Je souhaite moins de pauvreté, moins de souffrance, la scolarisation pour tout le monde et beaucoup d’emplois pour les jeunes.

Jean Noël Armand Ouédraogo Administrateur culturel

 

« Il faut travailler à améliorer les conditions de vie des acteurs culturels »

Merci à tous les hommes et femmes du show-biz pour l’effort consenti en 2015. Je souhaite qu’il y ait plus d’engagement de tous les acteurs. En ce qui concerne les nouveaux élus, il faut travailler à améliorer les conditions de vie des acteurs culturels.

Commandant Papus Producteur-manager

 

« Que chacun puisse exceller dans son domaine »

2015 a été une année de troubles. Nous souhaitons que 2016 soit une année apaisée et que le bonheur auquel chaque Burkinabè aspire se concrétise. Que nos efforts se concrétisent dans la prospérité. Mes vœux de santé à tous. Que chacun puisse exceller dans son domaine. Nous, acteurs du show-biz, nous attendons un secteur encore plus épanouie.

Fely’s

Artiste musicienne

 

« On attend le changement promis par le nouveau Président »

Ce sont des vœux de bonheur, de joie, d’amour et surtout beaucoup de « gombo » pour les artistes et tous les autres acteurs du domaine de la musique. Que la paix règne au Burkina. Le nouveau Président du Faso nous a promis le changement, on attend ce changement. Que la jeunesse ait de l’emploi.

Adama Pamtaba  Acteur de cinéma

« Qu’il y ait beaucoup de gombo pour les artistes »

Que Dieu fasse qu’il y ait beaucoup de « gombo » pour les artistes. Nous sommes dans un pays tout nouveau qui repart sur de nouvelles bases. Je souhaite que les nouveaux dirigeants prennent la culture à bras le corps parce que c’est la seule ressource que le Burkina peut exporter. Que le calme revienne au BBDA. Il y a une véritable réforme à faire dans cette structure, car on y a besoin de la transparence.

Propos recueillis par Aboubakar Kéré KERSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *