Portrait d’artiste 

 

 Aly Verhuthey

 

Aly Verhuthey, à  l’état  civil Aly Minoungou, débarque au Burkina Faso en 2000 avec son 1er album musical baptisé « Le Berger », sorti en Côte d’Ivoire en 1997 et qui le révèle au public. En 2001, il remporte le Kundé du meilleur artiste de la diaspora  et le prix du meilleur artiste masculin Espoir à Burkina  Etoile (Bobo-Dioulasso). Avec son style musical qui oscille entre le ragga, la salsa, le zouk et la variété, Aly est véritablement un éveilleur de conscience qui sensibilise sur des thèmes précis. Surnommé par la presse nationale « L’avocat défenseur des femmes ou le chouchou des dames », il est toujours en quête de sonorités et textes pour défendre la femme, mère de l’humanité. Fort d’une expérience riche de 21 ans de carrière musicale, avec à son actif 8 albums à succès, il est constamment sollicité lors des grandes manifestations, au Burkina Faso et même au- delà de nos frontières, notamment aux plans africain, européen et américain. Acteur  de cinéma, il incarnera des rôles dans les films du célèbre réalisateur Zida Boubacar dit Sidnaaba, notamment  Mati la tueuse, Wibdo et Un fantôme dans la cité, et Ali petit danger du réalisateur Soumaïla Pizongo. L’année 2018 marque les 21 ans de carrière de Aly Verhuthey. Sa discographie est un vrai régal musical qui ne laisse personne indifférent dès les premières notes. Il a également une Maison de production et de réalisation audio visuelle dénommée « Berger Africa Production ». Il est de ce fait producteur de plusieurs artistes burkinabè et étrangers également. Aly Verhuthey a été élevé au  rang de chevalier de l’ordre du mérite des Lettres, des arts et de la communication avec agrafe musique et danse par l’Etat burkinabè.

 

Evariste Tèlesphore N

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *